Bénévolat culturel : les créateurs du Puy du Fou confiants

19 mars 2018 à 3h43 par Dolorès CHARLES

Le Puy du Fou active ses contacts politiques et a interpellé le Président Emmanuel Macron pour revenir sur le décret ministériel portant sur le bénévolat culturel.

HIT WEST
Crédit: DL

Les créateurs du Puy du Fou s’activent en coulisses contre l’arrêté portant sur le bénévolat culturel. Philippe de Villiers aurait passé « deux jours à Paris, dans les ministères et à l’Élysée » selon Ouest-France pour faire rectifier l’arrêté ministériel, qui menacerait la Cinéscénie en portant à 8 le nombre de spectacles vivants à but lucratif, auxquels pourraient participer les bénévoles. Or, la Cinéscénie compte une vingtaine de séances par an. Cet arrêté signerait sa mort pour la famille de Villiers, mais le Président Macron, qui était venu au Parc des Epesses à l’été 2016 a été alerté, et les choses vont dans le bon sens.


Ecoutez Nicolas de Villiers, le président du Puy du Fou, avec Cécile Dauguet.


Écouter le podcast


L’affaire serait réglée dans les semaines ou mois à venir. Pour Nicolas De Villiers, Président de la société Grand Parc du Puy du Fou, on ne peut pas opposer bénévoles et professionnels. C’est le succès de la cinescénie qui a permis de créer le Grand Parc et ses milliers d’emplois.


Écouter le podcast


Par ailleurs, un feu s’est déclaré ce week-end dans un bâtiment réservé aux bénévoles de la Cinéscénie. Un projecteur extérieur a pris feu. Il y a des dégâts matériels.




L'ouverture de la saison 2018 est prévue le 7 avril prochain. Nous reviendrons bientôt sur Hit West sur les préparatifs et les nouveautés 2018.