Attention grandes marées !!!

20 mars 2019 à 7h06 par Alexandra BRUNOIS

Attention c'est le début des grandes marées ce mercredi sur vos littoraux bretons et ligériens⬦ Les coefficients passent pour la seconde fois de l'année au dessus de la barre des 110. Les conseils de prudence du Cross Etel.

HIT WEST

On attend des coefficients de 100 ce matin, 107 cet après-midi, jusqu’à 115 vendredi. Pour info, promeneurs et pêcheurs à pied, la basse mer est programmée à 10h06 aux Sables d'Olonne, à 10h18 ce matin à Quiberon, 10h28 à Pornic, 11h59 à Roscoff, 13h07 au Cap Fréhel et 13h49 à Cancale.

Lors des dernières grandes marées en février dernier, les services de secours avaient dû procéder à une dizaine d'interventions pour des sauvetages sur les côtes bretonnes. Des pêcheurs à pied pour la plupart, pris au piège par la marée montante. La préfecture maritime avait alors partagé la vidéo d'une opération alors que l'hélicoptère Caïman de la Marine Nationale venait en aide à un homme coincé dans l'eau.

Fréderic Garnaud, directeur adjoint du CROSS Etel, rappelle donc que les pêcheurs doivent toujours être vigilants lorsqu'ils s'éloignent sur l'estran.

Écouter le podcast
"Première règle d'abord, c'est se renseigner sur la zone sur laquelle on va sortir pour voir si il y a des dangers particuliers. Le deuxième point c'est toujours se renseigner sur les prévisions météo, connaître les coefficients et les horaires de marée et se fixer une heure maximum à laquelle on va remonter."

Écouter le podcast
"C'est complètement de la négligence, les gens sont complètement à leur action de pêche et du coup oublient leur environnement, oublient de regarder l'heure, oublient de regarder les gens qui sont autour d'eux qui sont peut-être déjà remontés et se retrouvent piégés, à ne plus pouvoir regagner la plage. J'ajoute qu'à cette période de l'année l'eau est froide, les gens sont assez lourdement habillés ce qui peut renforcer les risques de noyade".

Lors de ces périodes de grandes marées, les amateurs sont nombreux à venir sur la côte et les services de secours redoublent de vigilance.

Écouter le podcast
"Ce qui est fait sur ces grandes marées en collaboration avec la préfecture maritime et la sécurité civile, ce sont ce qu'on appelle des vols marée. Ce sont des hélicoptères de la sécurité Civile qui vont faire des vols préventifs, c'est à dire 2H après la marée basse, vont survoler des zones connues pour être plus accidentogènes pour être immédiatement disponibles si ils repèrent une personne en difficulté."

Écouter le podcast
"Les zones à éviter sont celles qui sont accidentées, avec du relief. On va pouvoir avoir l'impression d'être un peu au dessus de la mer et puis finalement se retrouvé bloqué par la marée montante. Ou les zones de rocher qui peuvent représenter des barrières naturelles qui peuvent être difficiles à franchir."

Prenez vos précautions avant de partir pensez à regarder la météo et les horaires de marée, prévenez vos proches et munissez d’un téléphone portable. Pour rappel, le numéro des urgences en mer est le 196.

Des propos recueillis par Emilie PLANTARD