Après Bob l’éponge, voici Bob le mini-lave-vaisselle made in Vendée

17 octobre 2018 à 3h27 par Dolorès CHARLES

Jetez l'éponge, et adoptez Bob ! C'est le nom du mini lave-vaisselle 100% vendéen.

HIT WEST
Crédit: Pixabay

Il s’appelle Bob, il est petit, carré et il pourrait séduire les foyers d’une à deux personnes, Hit West vous présente Bob le mini lave-vaisselle made in France. Unique sur le marché, il est conçu pour les petits espaces et peut contenir l’équivalent de quatre couverts. A l’origine de ce projet : deux ingénieurs parisiens, installés depuis aux Ajoncs à La Roche sur Yon, sur le site de l’ancienne usine Fagor-Brandt. Leur slogan : « Jetez l’éponge, adoptez Bob ! » Disponible en précommande depuis le 8 octobre, le lave vaisselle le plus petit du marché promet un lavage ultra rapide et un usage écologique. Ecoutez Damian Py, cofondateur de Bob au micro de Romane Tirel.

Écouter le podcast

"L’idée avec Bob c’est au lieu d’attendre plusieurs jours pour le faire tourner, c’est de le faire tourner tous les soirs. Pour ça on a créé un cycle ultra court, 20 minutes. Utiliser un lave vaisselle ça consomme toujours moins d’eau qu’un lavage à la main. Pour la même quantité de vaisselle Bob utilise seulement 3 litres alors que faire la vaisselle à la main en consomme 15 pour la même quantité de vaisselle. Si toutes les personnes qui vivent seules ou en couple achetaient un Bob et l’utilisaient pour faire la vaisselle, on économiserait chaque année l’équivalent de 100 000 piscines olympiques d’eau, ce qui n’est pas mal ! Nous avec Bob on veut faire un appareil grand public, accessible, que tout le monde puisse l’acheter mais qu’il y ait pour autant un appareil de qualité et en fait plus ou moins démocratiser la fabrication française".

Pour précommander Bob, rendez vous sur le site internet de la start up : daan.tech/fr 

Bob fait de l’effet 2 800 mini lave-vaisselle ont déjà été réservés. Il vous en coûtera 199 euros pour le modèle en précommande, puis 299 dès 2019 ! Premières livraisons à l’été prochain. Les inventeurs voient grand : dans les colonnes du journal Ouest-France ils annoncent 7 millions de foyers potentiels en France, et près de 50 millions en Europe.