Le Chainon manquant ouvre sa billetterie

Crédits image : Chainon Manquant Laval
14 juillet 2020
Par Dolorès CHARLES
Danse, théâtre, humour, musique, cirque… le Chainon Manquant aura bel et bien lieu à la rentrée à Laval, et sa billetterie ouvre ce mercredi (15 juillet).

Le Chainon Manquant est avant tout un festival de repérage artistique, destiné à faire découvrir des spectacles (théâtre musical, danse, etc.) aux professionnels, mais il est ouvert aussi au public. Il est aussi l’un des seuls festivals à avoir été maintenu cet été, aux côtés du Voyage à Nantes ou du Festival Photos de la Gacilly dans l’Ouest. Comment avez-vous fait pour que l’évènement ait bien lieu en Mayenne, du 15 au 20 septembre ? La réponse de Kevin Douvillez, co-directeur du Chainon Manquant, joint par Dolorès Charles.

"Un peu comme les tortues... on a attendu que les choses passent avant de prendre une décision. Je pense qu'on n'est moins tributaires et moins dépendants de la billetterie que plein d'autres événements parce que le Chaînon est avant tout un festival qui est destiné à faire découvrir des spectacles aux professionnels en fait, on bénéficie de certaines aides publiques, et on est un peu moins dépendant de la billetterie. On a attendu que les choses passent ! C'est vrai qu'à un moment donné on a sérieusement douté, et on doute toujours mais coûte que coûte on a senti qu'il fallait qu'on aille jusqu'au bout... "

Une programmation légèrement modifiée

Au total, une soixantaine de spectacles et une centaine de représentations composeront la 29e édition du Chaînon Manquant, un festival des arts vivants très attendu par le public et les professionnels, en mal de spectacles pour cause de nombreuses annulations liées à la crise sanitaire. La programmation a-t-elle évolué d’ailleurs avec le confinement ? Kevin Douvillez, responsable de la programmation :

"Quand le confinement est arrivé, la programmation était quasiment établie, donc il y a eu quelques agencements, on a renoncé à quelques projets internationaux, où on s'est dit que c'était peu probable qu'ils puissent traverser les frontières, on a limité aussi certains projets de rue qui demandaient peut-être une trop grosse fréquentation publique, mais pour le reste en fait on a vraiment réussi à maintenir les choses et grâce aussi à des partenaires comme les lycées. Nous, on a quand même 2-3 salles qui sont dans des lycées et ce n'était pas simple pour eux de dire écoutez en septembre on va pouvoir rouvrir les portes, on a attendu et ils nous ont suivi... "

Plus de 500 professionnels vont venir de toute la France du 15 au 20 septembre en Mayenne pour découvrir, choisir les spectacles et les programmer ensuite dans leur salle la saison prochaine, et cette année avec l’annulation du festival d’Avignon, le Chaînon est d’autant plus attendu.

Les temps forts de l'édition 2020

Voyons les temps forts de la programmation 2020 avec Kévin Douvillez :

"On va avoir cette année un peu plus de théâtre musical avec des projets d'artistes chanteurs et chanteuses, qui ont décidé de raconter une histoire avec ce qu'ils savent faire, c'est à dire la chanson...

Cette ouverture de la billetterie se fait dans l’appréhension, puisqu’un siège devra rester vide entre chaque réservation ou chaque personne… et seules 7 000 places seront mises en vente :

"Là, à ce stade on est sur des moitiés de jauge c'était aussi la condition sine qua non pour que l'on puisse monter le festival. On respecte bien évidemment le décret du 31 mai, avec un siège vide entre chaque personne ou réservation donc à ce stade on va jouer à 50% donc on va mettre en vente 7 000 places, j'ai un peu peur que tout parte très rapidement ... L'année dernière, on était à 17 000 spectateurs à 91% de remplissage donc on n'a pas trop de souci de remplissage normalement mais là avec la moitié places j'ai peur que l'on fasse des frustrés. "

L’an dernier le Chaînon Manquant avait donc réuni 17 000 spectateurs (avec un taux de remplissage à 91%). Le public est essentiellement mayennais, mais il peut venir de plus loin comme Nantes, Rennes ou du Mans, mais l’engouement vient vraiment des Lavallois en priorité.

Retrouvez toutes les infos sur le site : https://www.lechainon.fr/