Bretagne

Alexis Hervier : un ancien candidat devenu juré des Olympiades des métiers

08 février 2018 à 07h15 Par Cécile DAUGUET
Crédit photo : copyright Emmanuel Pain - Région Bretagne

C’est l’ouverture ce jeudi des finales régionales des Olympiades des métiers à Saint-Brieuc. 200 lycéens, apprentis et jeune professionnels vont s’affronter dans 52 métiers différents dans cette finale régionale. Véritable compétition, où seront décernés des médailles d’or, argent et bronze. Le juré évalue le travail accompli mais aussi l'attitude du candidat pendant l'épreuve.

Les Olympiades des métiers en Bretagne sont une véritable compétition, où seront décernées des médailles d’or, argent et bronze. Alexis Hervier est aujourd’hui membre du jury de l’épreuve de contrôle industriel, après avoir terminé 4ème de la finale européenne l’an dernier. Il explique comment le jury évalue le travail des candidats, et reconnait qu'en temps qu'ancien candidat, il aura peut-être un regard un peu différent.

Écouter le podcast


«  Il y a un barème établi à l’avance qui porte sur la partie principale de l’épreuve. On évalue la façon de faire, le respect des consignes, le respect du cahier des charges. Ensuite on tient compte du comportement du candidat pendant l’épreuve, qui pourrait être déterminant pour départager deux candidats à la fin de l’épreuve. Je n’aurai peut-être pas le même regard qu’un juré qui n’aurait pas participé avant à l’épreuve. Mais il faut quand même rester en dehors de ce contexte et suivre le barème comme il a été établi. On a vu plusieurs fois des candidats qui connaissaient parfaitement leur domaine, et qui simplement avec le stress, le concours, l’ambiance perdent complètement leurs moyens et ils sont perdus.

Rigueur et logique

La rigueur, savoir se poser, ne pas aller trop vite, avoir de la logique, réussir à garder son calme, même hors concours. Comme dans la vie professionnelle, c’est un métier où on est amené à faire des dépannages, aussi il faut savoir garder sa logique et pour cela savoir garder son calme. Voilà les qualités qu’il faut avoir pour faire ce métier. Le contrôle industriel, c’est un métier qui est présent dans tout ce qui est chaine automatisée : les usines de production, les usines agro-alimentaires, toutes les usines où ils ont des automatismes pour la production. C’est un métier qui permet de s’adapter à plein de domaines différents dans l’électricité. Il y aura toujours de plus en plus d’automatisation de systèmes donc c’est un métier qui est toujours demandeur de personnel. »