Alexia Barrier : skippeur et femme engagée

8 mars 2021 à 6h48 - Modifié : 8 mars 2021 à 7h53 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Jean-Louis Carli / Alea / VG 2020-21

Le Vendée Globe s'est achevé vendredi avec l'arrivée du dernier concurrent Ari Huusela, 25e skipper à franchir la ligne au large des Sables, après 116 jours de navigation. Avant lui, Alexia Barrier classée 24ème, qui s'est confiée à Simon Reungoat.

Alexia Barrier a été il y a quelques jours aux Sables-d'Olonne la 10e femme de l'histoire du Vendée Globe à boucler ce tour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale. Dans la foulée des Catherine Chabaud, Ellen Mac Arthur et autres Samantha Davies. La Niçoise, qui a préparé son bateau à Port-La-Forêt se réjouit, en cette Journée Internationale des Droits des Femmes, que six navigatrices se soient élancées sur cette 9è édition du Vendée Globe :


Écouter le podcast


"Enfin on commence à arriver en nombre... ce n'est pas encore la parité. Je ne prône pas la parité, mais je trouve ça chouette qu'il y ait eu 6 femmes.. Cela a pu inspirer des petites filles, des jeunes femmes ou même des femmes de voir que dans la vie, ce n'est pas une histoire de genre pour réaliser des défis absolument incroyables, et qu'on peut tout faire hommes ou femmes. C'est encore une fois une question de volonté et de détermination."






Alexia Barrier (TSE-4myplanet) raconte à Simon Reungoat en cette Journée des Droits des Femmes qu'elle a rencontré le machisme dans sa recherche de sponsors.


Écouter le podcast


"Dans ma carrière, j'ai eu des rendez-vous et je me demande pourquoi j'ai eu ces rendez-vous si c'était pour me tenir de tels discours : des chefs d'entreprises qui m'ont demandé mon âge, ce que j'allais faire de ma vie, et s'il n'était pas temps pour moi de fonder une famille et "d'être sérieuse" et de rentrer chez moi et de m'occuper de mes enfants... Des discours complètement machos, passéistes... Heureusement, les mentalités évoluent et on a aujourd'hui plus de chefs d'entreprise qui sont plus pour la parité et la mixité, et c'est très encourageant."


Alexia Barrier, invitée de Simon Reungoat dans Kop West il y a quelques jours.