Airbnb reverse la taxe de séjour à Nantes et St-Malo

7 février 2017 à 6h23 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

Airbnb sort son chéquier… Le site de location d’hébergements entre particuliers a reversé 7,3 millions d’euros aux 19 communes françaises, dont Nantes et Saint-Malo, pour lesquelles la taxe de séjour a été mise en place. Concrètement, depuis août dernier, c’est le touriste qui paie la taxe de séjour, via le site internet de la société américaine, qui reverse ensuite l’argent à la collectivité. A Nantes, la taxe de séjour coûte de 0,65 euros à 2,25 euros la nuitée, selon le type d’hébergement. La cité des Ducs va toucher 50.000 € d’AirBNB et la cité corsaire 15.000 €.

Au total, 300.000 voyageurs sont passés par la plateforme d'hébergements, en 2016. Un manque à gagner évident pour les professionnels de l’hôtellerie, qui ont manifesté lundi à La Roche s/ Yon. Ils parlent « d’une concurrence déloyale ».