A Nantes, on continue de faire le marché

18 mars 2020 à 8h32 par Emilie PLANTARD

Mardi matin, avant les mesures de confinement, les clients du marché couvert de Talensac à Nantes sont venus faire leurs provisions, quel que soit leur âge.

HIT WEST
A Nantes, les quartiers étaient encore relativement animés jusqu'à midi, heure du confinement. Au marché couvert de Talensac seuls quelques commerces sont ouverts en ce mardi et à l'extérieur, les maraîchers ne sont pas plus nombreux. A midi, les files d'attente sont respectueuses des distances mais à l'intérieur, ce sont souvent des seniors qui attendent leur tour, malgré les recommandations du président faites aux personnes de plus de 70 ans de ne pas sortir de chez eux. Cette tranche d'âge est en effet la plus susceptible de présenter des aggravations de cas de COvid-19 et doivent être particulièrement vigilantes. A Talensac, ils en ont conscience, mais s'attachent au fait qu'ils sont prudents et respectent les conseils donnés depuis plusieurs semaines. Difficile de se priver de sortir, malgré leur âge. 
"J'ai 71 ans, je prends toutes les mesures nécessaires, on est à 1 mètre de distance, je paie en carte, je fais attention... 82 le mois prochain, je suis dans les bons si ça arrive ! On sort quand même presque tous les jours mais pour faire une balade. Sur les bords de l'Erdre, où on voit le moins de monde possible, on s'adapte... 93 ans. Et oui mais je suis toute seule. J'ai personne, il faut bien que je fasse mes courses. Alors tant que j'ai le marché... Après je ne sais pas comment je ferai... Je vais rentrer, ça va aller... Et puis si je meure, vu le monde dans lequel on vit, ça ne me gène pas beaucoup, moi personnellement !"
Dans l'après-midi en revanche certains commerces ont fermé, les rues se sont considérablement vidées.
marché talensac file attente coronavirus.jpg (83 KB)
Au marché, 1 mètre entre chaque client qui attend