Bretagne

32è Téléthon : vos animations dans l'Ouest

07 décembre 2018 à 07h05 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Téléthon 2018

Avec le compteur et le 36 37, la musique du Téléthon est devenue un symbole de l’émission. Aux commandes du marathon télévisuel, Sophie Davant et Nagui, accompagnés cette année du parrain Pascal Obispo. C’est à partir de 18H45 ce soir sur France 2.

Le Téléthon commence ce soir, avec pour thème cette année : "Vaincre la maladie devient possible". En 30 ans la recherche a fait beaucoup de progrès. Et pas seulement au sein du Généthon, entièrement financé par l’AFM, l’association française contre les myopathies. Des laboratoires contribuent aussi à trouver des médicaments pour soigner les maladives génétiques rares.

Aujourd’hui vaincre la maladie devient possible !

Exemple à Nantes, avec le laboratoire de thérapie génique de l’Inserm. Il travaille sur la myopathie Duchenne, qui touche les garçons et entraine une dégénérescence de leurs muscles. Il y a 4 ans, le labo a réussi à corriger le défaut du gène à l’origine de la maladie. Un produit thérapeutique a été testé avec succès chez des chiens qui sont naturellement atteints de cette maladie. Caroline Le Guiner, responsable du labo de thérapie génique de Nantes, explique l’efficacité de cette découverte à Cécile Dauguet.

Écouter le podcast

"Efficace dans le sens où on a réussi à redonner de la force musculaire à ces chiens, à leur permettre qu’ils gardent une locomotion normale et même une survie puisque ce sont des chiens qui naturellement si on ne les soigne pas ont une espérance de vie particulièrement réduite. Tout ça c’est un gros espoir pour les patients atteints de cette maladie. Maintenant on a encore quelques étapes à franchir avant de tester le médicament chez l’homme. Il faut encore par exemple déterminer la dose précise du vecteur qu’il faut injecter. Faire un certain nombre d’études pour montrer que le produit ne va pas causer d’effets secondaires indésirables aux malades. Si tout se passe bien, on espère que dans le peu d’années qui viennent, on espère même les mois qui viennent, on puisse tester ce médicament chez des malades mais on est très prudent parce qu’il faut justement encore franchir ces étapes."

Le laboratoire nantais espère pouvoir appliquer dans les prochains mois ce traitement sur des enfants malades. Pour d’autres maladies Il y a déjà des essais qui sont faits sur l’homme avec des résultats très encourageants. Et pas seulement pour les maladies rares.

Écouter le podcast

"Il y a un médicament qui est sur le marché, c’est-à-dire disponible à la commercialisation pour une maladie génétique rare de la vue. Et l’avantage un peu de ces médicaments là c’est qu’aujourd’hui on travaille dessus pour traiter des maladies rares, mais on sait très bien que certains pourront également être appliqués à des maladies plus fréquentes. Par exemple le médicament pour la maladie de la vision, on sait que ce genre de médicament pourrait être appliqué à la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui là du coup va toucher beaucoup plus de personnes que les personnes atteintes de maladies rares. Si on arrive à traiter l’insuffisance cardiaque des malades de la myopathie Duchenne on pourra potentiellement aussi avoir ce même type d’approche pour traiter l’insuffisance cardiaque de façon plus générale dans la population."

Le laboratoire de thérapie génique de l’Inserm est aussi financé en partie par les dons du Téléthon. Son objectif avec Caroline Le Guiner, responsable du laboratoire avec Cécile Dauguet.

Écouter le podcast

"C’est vrai qu’il y a encore 5 ans, notre objectif c’était de limiter l’avancée de la maladie, de faire que les symptômes avancent moins vite, ou d’améliorer leur qualité de vie. Maintenant on est vraiment avec l’espoir de se dire on va traiter des patients jeunes avant que la maladie ait fait « trop de dégâts », avant que ce soient des enfants qui se retrouvent en fauteuil roulant. L’idée c’est qu’on arrive à faire que vraiment à un moment la maladie elle s’arrête. C’est vraiment l’espoir et c’est ce qui nous pousse. On rêve toujours d’un idéal qu’on n’arrivera peut-être pas à atteindre d’emblée, mais chaque petite marche est importante, pour les patients aussi."

Un réel espoir pour les enfants malades

Écouter le podcast

"Il y a eu des exemples aussi dans d’autres maladies ces dernières années. Une maladie qui s’appelle l’amyotrophie spinale, qui est une maladie très sévère qui touche les bébés dès la naissance avec une espérance de vie de moins de deux ans. Il y a eu aujourd’hui plus d’une quinzaine de bébés traités aux Etats-Unis et qui sont aujourd’hui tous à plus de 3 ans d’âge, qui marchent, qui commencent à parler et qui deviennent presque des bébés normaux. Ca a été vraiment magique pour toute la communauté scientifique, en se disant, ça y est ça marche et du coup c’est un espoir pour toutes les autres maladies qui peuvent être concernées par ce genre de pathologie."

"Il y a beaucoup d’étapes à franchir pour montrer que le médicament fonctionne ..."

Écouter le podcast

"L’identification du gène de la myopathie de Duchenne ça fait trente ans maintenant qu’on a découvert cette anomalie génétique. Les premiers résultats sur les chiens on les a eu il y a deux- trois ans. On espère dans moins de deux ans être chez les patients, mais en effet ça prend énormément de temps. C’est pas propre aux maladies génétiques parce qu’il y a beaucoup d’idées au départ, qui n’aboutissent pas, malheureusement, et donc finalement peu de réussite à la fin. Il y a beaucoup d’étapes à franchir pour montrer que le médicament fonctionne, qu’il n’est pas toxique, qu’il ne va pas créer d’effets secondaires indésirables. Il y a des règles à suivre aussi qui sont des règles éthiques, normales pour le développement d’un médicament. On ne peut pas juste avoir une idée et la tester directement chez un patient. Ca ne peut pas fonctionner comme ça. Bien sûr c’est la sécurité du patient en premier et donc si on veut faire les choses correctement en les faisant vite malgré tout, ça prend du temps."

Sur le terrain de nombreuses animations

Objectif récolter des fonds pour l'AFM !

Les animations en Pays de Loire. Dans la région, 466 communes sont mobilisées pour ce 31ème Téléthon. Des villes seront mises à l’honneur comme Sucé sur Erdre et l’île d’Yeu. Des animations sont ainsi prévues à l’Autre Faubourg à Cholet ou en Vendée avec le parcours des pompiers. Un relais réalisé ce vendredi et samedi à travers 18 Communes du Département. Autres rendez-vous en Vendée, un village du Téléthon à Aizenay, place du champ de foire demain avec de nombreux « défis », une soirée du Téléthon à Challans ce soir au Vrignaud… Tombés de dominos à Chavagnes-les-Redoux, « Motothon » à Fontenay, ou défi « 24 h du Mans » à Noirmoutier. A La Roche-sur-Yon, le temps fort ce sera ce samedi place Napoléon avec plusieurs stands et animations entre 10h et 18H.

Clémence de Koh-Lanta à St Hilaire

A St-Hilaire de Riez, l'agence Century 21 vous propose de rencontrer Clémence Castel, la gagnante de l’émission d’aventures Koh-Lanta. Des animations pour la famille sont prévues : dégustation d’insectes, construction d’un camp & défis en tout genre. Une aventure d’une heure au total qui vous coûtera un minimum de 5 € par personne.

En Loire-Atlantique, le village de Sucé sur Erdre fait partie de la cinquantaine de villes et villages de France sous l’œil des caméras de France TV.
Avec l’île d’Yeu. A Angers, rendez-vous autour de l'étang Saint-Nicolas pour l'opération « Défi 24 Heures », à partir de 16 heures aujourd'hui. Objectif, parcourir 30 000 kilomètres, en marchant ou en courant.

Les animations en Bretagne. A Concarneau, des jeunes de moins de 25 ans eux organisent le 1er Téléthon Comédy, un moyen de rire pour la bonne cause grâce à des talents de l’humour. Les fonds récoltés iront au téléthon. Rdv à 20h15, 15€ pour les adultes, 9€ pour les moins de 12 ans. Vos résas sur defitelethon.fr
A Châteaulin, rendez-vous à la salle des fêtes dès 14h demain. Au programme jusqu’à dimanche : brocante, marche, spectacles en faveur de la recherche des maladies génétiques. A Ploërmel, la salle des fêtes accueille de multiples activités demain et dimanche. Au programme : simulateur de pêche, vente de chocolat et jus de pomme chaud, expos de vieilles voitures et pêche aux canards. C’est de 9h à 19h.

A Pontivy, les parapluies de la Place du Martray eux reviennent pour un mannequin challenge en faveur du Téléthon… Les Pontivyens sont invités demain à 13h sur la Plaine à se munir d’un parapluie et à danser sous une pluie de parapluie. Les célèbres parapluies multicolores seront vendus en faveur de la recherche. Evénement retransmis sur France 2 vers 16h20.

L’an dernier, le Téléthon (qui avait pâti de la retransmission des obsèques de Johnny Hallyday) avait récolté finalement plus de 89 millions d’euros (75,6 en fin d’émission).

Un numéro pour les dons : le 36 37 ou rendez-vous sur www.afm-telethon.fr

Pour un don de 35 euros par exemple, il vous en coûtera finalement 11,90€, après les 66% de réduction d'impôt.