1er mai : défilés et occupations

2 mai 2016 à 4h19 par La rédaction

HIT WEST
Les traditionnels défilés du 1er mai hier en Bretagne, on a compté 500 manifestants à Brest, 400 à St-Brieuc, un millier à Hennebont et plus de 2 000 à Rennes. Des défilés qui avaient tous un point commun, l’opposition à la loi travail du gouvernement.
A Rennes, 300 personnes ont envahit le cinéma Gaumont qu’ils ont occupé pendant une heure. Le cinéma doit rouvrir ce matin, après le nettoyage des tags. Plus tard dans la journée, les opposants à la loi travail ont investi la salle de la Cité, qu’ils veulent occuper pour une durée illimitée.
Plusieurs personnalités politiques de gauche et des intellectuels ont lancé hier un appel contre l’usage des flash-ball et lanceurs de balles de défense dans les manifs. Un appel qui fait suite à la blessure d’un étudiant qui a perdu l’usage d’un œil, jeudi dernier à Rennes. Une enquête est en cours.
Dans une lettre ouverte adressée au président de l’Unef, le préfet d’Ille et Vilaine explique que jeudi dernier les forces de l’ordre ont dû réagir à des agressions extrêmement violentes menées par des manifestants, armés avec de billes d’acier et de bombes agricoles, qui s’étaient désolidarisés du cortège pacifiste.