Les campings de Loire-Atlantique ont la cote !

10 mai 2021 à 16h56 - Modifié : 10 mai 2021 à 16h57 par Dolorès CHARLES

pixabay - camping
pixabay - camping
Crédit: pixabay - camping

Les français réservent leur camping sur la côte Atlantique ! Selon une enquête IPSOS, à lire dans Ouest-France, ils sont 63% à prévoir de partir en vacances en France cet été, 13% en Europe… et 73% ont envie de dépaysement. Depuis l’annonce du calendrier de déconfinement, nombreux sont ceux qui réservent un camping sur la côte.

De nombreux Français attendaient le feu vert du Gouvernement pour programmer des courts séjours au mois de mai, après ce 3ème confinement, et les destinations en bord de mer ont la cote... Depuis la fin avril, la demande a bondi. Abritel le spécialiste des locations de vacances a établi son top 10, et l’on retrouve la Vendée et la Loire Atlantique mais aussi la Bretagne (Morbihan, Finistère et Côtes-d'Armor).

650 campings en Pays de la Loire

En Pays de la Loire on compte environ 650 campings, et c'est là que les vacanciers passent plus de la moitié de leurs nuits lorsqu'ils viennent se promener dans la région. Des vacanciers dont le quart vient de Paris et sa région, cela représente un poids lourd de l'économie du tourisme et in fine des emplois: 45 000 travailleurs en moyenne sur l'année, 65. 000 en août. Autant dire que l'annonce de l'ouverture pour les ponts de mai et juin, ainsi que le calendrier pré-estival par le gouvernement a fait du bien, et créé un appel d'air. Depuis les réservations s'enchaînent selon Nicolas Charrier, le président de la Fédération de l'hôtellerie de plein-air de Pays de la Loire, interrogé par Cédric Mané :

"Il y a de très bons niveaux de réservation pour les ponts de l'Ascension et la Pentecôte, ça nous a redonné le sourire, et le fait de sortir de la limitation de 10 km nous favorise, et pour cela le camping a toutes les qualités pour recevoir le public".

Nicolas Charrier
Nicolas Charrier
Crédit: Cédric Mané

Contrairement à l'an passé, les réservations arrivent plus tôt...

"L'année dernière, les réservations ont tardé pour juillet et août et ça s'est activé fin juin, au dernier moment. Cette année, on a une meilleure vision, on connaît mieux les conditions sanitaires, et les clients savent mieux ce qui va se passer, donc ça freine beaucoup moins les réservations"

Nicolas Charrier
Nicolas Charrier
Crédit: Cédric Mané

Le recrutement s'annonce compliqué

L'une des questions à régler pour bien préparer la venue des touristes, c'est l'embauche de saisonniers, et cela s'annonce compliqué, en restauration notamment.

"Le fait que le gouvernement nous ait annoncé des dates pour l'ouverture des services nous permet de valider les embauches de saisonniers. Il y a quelques difficultés, certains se sont détournés de la restauration et il y a beaucoup de postes à pourvoir. On travaille beaucoup avec des saisonniers qui font des saisons en hiver et en été, et là certains n'ont pas fait du tout d'hiver, et ont pris d'autres chemins au niveau des activités".

Nicolas Charrier
Nicolas Charrier
Crédit: Cédric Mané

Le camping, c'est aussi la fête et la détente

L'an passé, les animations avaient été limitées, et cette année ? La réponse de Nicolas Charrier :

"La première chose c'est la convivialité et effectivement il y a du sport de plein air, de l'animation, et pour tout ça on peut plus facilement se passer de bâtiment ou de salle, on peut faire ça en plein air... donc à partir du 19 mai on peut ouvrir les piscines en plein air et faire du service à table".

Nicolas Charrier
Nicolas Charrier
Crédit: Cédric Mané