Le télétravail assoupli, eh bien ça ne plait pas à tout le monde !

9 juin 2021 à 13h22 - Modifié : 9 juin 2021 à 13h28 par Dolorès CHARLES

Chien
Chien
Crédit: Cédric Mané

Petit à petit l’étau se desserre : ce mercredi marque une nouvelle étape du déconfinement en Franc, avec le couvre-feu repoussé à 23 heures, la réouverture des salles de sports, piscines et en intérieur pour les bars et restaurants, mais avec une jauge à 50%. Le télétravail est assoupli.

C'est une nouvelle phase de déconfinement qui est entrée en vigueur ce matin, et pour certains d'entre cela signifie un retour au bureau après plusieurs semaines voire mois de télétravail. Mais peut-être avez-vous apprécié le travail à la maison, au point de ne pas spécialement avoir envie de revenir tous les jours (ou presque) au bureau. C'est le cas de Maude, commerciale sur la région nantaise. Pour elle, le télétravail permet d'être plus efficace :

"Je me sens plus efficace. Le télétravail, j'aimerais en faire un maximum. Je m'organise mieux, j'ai le silence autour de moi, je ne suis pas sollicitée. Je suis commerciale et le fait d'être seule chez moi, je me rends compte que j'appelle beaucoup plus, que quand je suis au bureau où j'ai l'impression de gêner mes collègues. Je préfère prendre juste une demi-heure de pause le midi, et puis je peux préparer des dossiers clients à 20h ou 21h, tranquillement. Je trouve que c'est important de retourner au bureau, deux jours par semaine par exemple, revoir les équipes, les collègues, mais c'est vrai que ça donne une grande latitude, et c'est super appréciable".

Maude commerciale
Maude commerciale
Crédit: Cédric Mané

Une meilleur équilibre avec la famille

Au-delà de l'efficacité, le télétravail permet à Maude de mieux organiser sa vie de famille :

"Il y a eu énormément de grèves dans les écoles publiques de Nantes depuis le derniers confinement, le périscolaire, la cantine. Quand on est en présentiel au travail, c'est plus compliqué parce qu'il faut quitter le bureau en urgence, il faut se dépêcher, on culpabilise en permanence. Quand on est chez soi, l'enfant rentre tout seul, il déjeune. Un rendez-vous urgent pour un enfant chez le médecin, quand on peut le caler à 17h30, c'est super. Alors que quand on est au bureau ce ne sera pas avant 19h. Les enfants qui peuvent faire un peu moins de centres de loisirs le soir, parce qu'on est là donc ils peuvent rentrer donc il y a une présence à la maison. Cela rend les enfants et les parents moins fatigués au quotidien."

Maude commerciale
Maude commerciale
Crédit: Cédric Mané

Dans les faits, le "100% télétravail" n'est plus obligatoire dès ce 9 juin en France, afin de permettre un retour progressif au bureau. Pour cela, le ministère a laissé la main aux entreprises et aux partenaires sociaux, pour décider du nombre minimum de jours télétravaillés, quand cela est possible, deux à trois par semaine. Pour en parler et aussi pour parler de la plateforme "Un jeune une solution", la ministre du Travail Elisabeth Borne sera l'invitée de Fabien et Julie dans l'émission "Sur place ou à emporter".