Le Pass culture : un accès à la culture pour les plus de 18 ans

6 juin 2021 à 20h14 - Modifié : 6 juin 2021 à 20h18 par Dolorès CHARLES

Pass Culture
Crédit: Gouvernement

Après deux ans d'expérimentation dans 14 départements, le pass Culture se déploie sur tout le territoire et offre aux plus de 18 ans un accès direct à l'offre culturelle, via une application géolocalisée et un crédit de 300 euros utilisable pour les sorties (cinéma, théâtre, concerts, festivals, expos), les biens culturels (livres, DVD), les contenus numériques et autres pratiques artistiques.

300 euros à utiliser en biens culturels : le Pass Culture promis par le gouvernement est désormais en vigueur pour tous les jeunes de 18 ans. Ce crédit de 300 euros est valable deux ans, avec un plafonnement à 100 euros pour les achats numériques. Mais le Pass Culture n'est pas une nouveauté, pour certains jeunes de l'Ouest : il a été testé en 2019 dans le Finistère. A l'époque, nous avions rencontré Chloé, étudiante en première année d'études de biologie à Brest. Deux ans après, Chloé nous livre son bilan de ce Pass Culture, qui s'élevait à l'époque à 500 euros, et qu'elle a utilisé en livres, en spectacles, en cours de musique :

"C'était une application par téléphone, on pouvait mettre notre localisation, on choisissait un rayon autour de nous, je mettais 15 kilomètres autour de chez moi, et on voyait toutes les activités proposées. C'était une super initiative, de pouvoir découvrir des choses qu'on n'aurait pas forcément découvertes par nous mêmes. C'est vraiment super chouette, même au niveau des livres, souvent assez chers, et ça arrivait au bon moment, au niveau de la fac."

Pass Culture Chloé
Pass Culture Chloé
Crédit: Yann Launay-Hit West

Un bon souvenir

Chloé en garde un bon souvenir, elle loue l'initiative. Mais elle avoue n'avoir pas utilisé l'intégralité de son crédit, et avoir au bout d'un moment un peu oublié le Pass Culture :

"Bah déjà, avec le covid, on n'y pense moins. Il n'y a pas eu beaucoup d'activités culturelles... Après j'aurais pu quand même pu l'utiliser un peu plus au niveau des livres. Mais l'application était un peu compliquée, se connecter à chaque fois était assez long, là ils ont fait une mise à jour, et c'est plus fluide. La dernière fois que je l'ai utilisé, c'était pour faire un cadeau, je ne sais pas si c'est très "Pass Culture."

Pass Culture
Crédit: Gouvernement
Pass Culture Chloé
Pass Culture Chloé
Crédit: Pass Culture Chloé

Des livres et des jeux vidéos

Les jeux vidéos ne sont pas absents du Pass Culture, même s'ils ne sont pas si nombreux. Certains esprits chagrins ont dénoncé un "filtrage" des jeux vidéos par le Pass Culture. Un argument jugé excessif par Olivier Avaro, fondateur de Blacknut, une plateforme de jeux vidéos en streaming créée à Rennes, dont l'intégralité du catalogue (500 jeux) est disponible sur le Pass Culture :

"Il y a des critères, mais il y a des critères sur tous les contenus, même sur la vidéo, sur la musique, sur le livre, cela n'empêche pas des plateformes de musique d'être présentes, alors que des paroles peuvent être vulgaires, dures, et sur des plateformes de VOD des films peuvent être violents, voire pornographiques. Sur Blacknut, on n'a pas de jeu pornographique, ni hyperviolents, il n'y a eu aucun problème à faire entrer le catalogue sur ces critères-là."

Olivier Avaro Blacknut
Olivier Avaro Blacknut
Crédit: Yann Launay-Hit West

Pas d'accès illimité

Ce catalogue de 500 jeux très variés, des créations indépendantes aux jeux Disney, est tentant. Mais si un jeune de 18 ans opte pour Blacknut sur le Pass Culture, il n'aura pas accès de façon illimitée au catalogue :

"Il va d'abord avoir un mois de découverte gratuit, qui lui permet de jouer à l'intégralité des 500 jeux de Blacknut. Et s'il aime le service, il peut rester avec un tarif de 50% sur l'année : 90 euros pour l'année. Cela nous permettra de rémunérer nos éditeurs. Nous, on ne touche rien du Pass Culture, on touche 0 centime du Pass Culture."

Olivier Avaro Blacknut
Crédit: Yann Launay-Hit West