Le FC Nantes se maintient de justesse

31 mai 2021 à 3h11 - Modifié : 31 mai 2021 à 3h58 par Dolorès CHARLES

FC Nantes - Kombouaré
FC Nantes - Kombouaré
Crédit: Simon Reungoat

Le FC Nantes a arraché son maintien en Ligue 1 au bout du suspens en barrage hier soir à La Beaujoire. Les premières réactions avant le bilan de la saison ce midi, dans "Sur place ou à emporter".

Le week-end était fort en émotions du côté de la Beaujoire. Vainqueurs 2-1 à l’aller à Toulouse jeudi dernier, les Canaris se sont fait battre 1 but à 0 hier soir au match retour des barrages de Ligue 1, mais ce sont bien les Canaris qui restent en Ligue 1. Un but de différence, un maintien obtenu de justesse, à la faveur d'un plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur. L’entraineur nantais Antoine Kombouaré, avait les larmes aux yeux hier soir, des larmes qui contrastait avec la détresse des Toulausains :

"C'est la première fois que je suis heureux après une défaite, c'est la première fois que j'ai autant d'émotion, que j'ai autant crié ma joie parce que c'est passé mais par la toute petite porte. On ne sait jamais fait aussi peur...En ce qui me concerne, je n'avais jamais vécu ça en tant qu'entraîneur, donc voilà il faut que cela arrive au moins une fois ici à Nantes. On a été tétanisés par l'enjeu mais aujourd'hui c'est comme une finale on a perdu mais on est en Ligue 1 c'est l'essentiel."

Antoine Kombouaré FC Nantes
Antoine Kombouaré FC Nantes
Crédit: Simon Reungoat

Le portier du FC Nantes soulagé

Le gardien de but nantais Alban Lafont était surtout soulagé après le match :

"Franchement jusqu'au bout et jusqu'à la dernière minute il fallait aller chercher le maintien. C'était une saison très dure et je suis soulagé parce que c'est une pression que vous ne pouvez même pas imaginer. La pression que l'on avait, nous les joueurs, le staff et tout ceux qui nous entourent... c'est quelque chose que l'on ne peut même pas décrire. C'est un grand soulagement aujourd'hui."

Alban Lafont - FC Nantes
Alban Lafont - FC Nantes
Crédit: Simon Reungoat

Des supporters heureux, et d'autres en colère

Alors que les principales associations de supporters, qui demandent le départ de Waldemar Kita, avaient décidé de bouder ce match, une centaine de fans se sont rassemblés aux abords de La Beaujoire pour soutenir l’équipe. Ils ont confié leur soulagement au micro de Simon Reungoat : 

"On est contents qu'ils se soient maintenus, mais déçus du résultat. On aurait aimé qu'il y ait une victoire nette et franche à la Beaujoire en espérant que l'année prochaine sera différente de cette année, et qu'on pourra revenir au stade... C'était compliqué à vivre... Les toulousains n'arrêtaient pas d'attaquer et nous on n'arrivait pas à garder le ballon, c'était insoutenable..."

Supporters du FC Nantes
Supporters du FC Nantes
Crédit: Simon Reungoat

Une fois n’est pas coutume, le président et l’entraineur du FC Nantes n’ont pas souhaité faire le bilan de cette saison face aux micros… et des supporteurs sont entrés dans le stade après avoir vu le cercueil du « FC Kita » (enterré à proximité de la Beaujoire, il y a quelques jours) exhumé par des proches de la direction du FCN. Des bagarres ont éclaté et il y a eu 6 personnes arrêtées. Belle ambiance !