Pays de la Loire

Revenus agricoles : Macron pour un prix défini en fonction du coût de production

11 octobre 2017 à 08h18 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Crédit photo @JeunesAgri49

Dorénavant, les prix seront définis en fonction du coût de production

Un meilleur revenu pour les agriculteurs. Les premières mesures issues des Etats Généraux de l’alimentation ont été dévoilées hier, par le chef de l’Etat Emmanuel Macron. Ces mesures visent à mieux organiser la filière et à donner plus de revenus aux agriculteurs, pour éviter qu’ils ne se retrouvent sur la paille. Il s’agit en premier lieu de rééquilibrer les contrats entre eux et les distributeurs. Dorénavant, les prix seront définis en fonction du coût de production. Mardi soir, les agriculteurs s’étaient mobilisés en déversant de la paille devant les centres Leclerc de Cholet, Chemillé, de Vendée et à la SCA Ouest de Saint-Etienne de Montluc !

Retour sur les manifestations 

Les annonces de Michel-Edouard Leclerc font bondir les syndicats agricoles. Le patron des magasins Leclerc s’oppose à la hausse du « seuil de revente à perte », souhaitée par la plupart des professionnels, à l’issue de la première phase des Etats Généraux de l’Alimentation. La FNSEA 44 et JA 44 organisaient une opération coup de poing mardi, devant la centrale d’achat de la ScaOuest à Saint-Etienne de Montluc. Ils étaient une centaine sur place, de la paille a été déposée devant la centrale. Une opération pour dire STOP à la politique destructrice des prix bas, qui pèsent sur le revenu des agriculteurs. Ils ont toutes les difficultés à se dégager un salaire correct.

Des actions ont aussi été menées devant les Leclerc de Vendée et du Maine-et-Loire (Chemillé, Cholet et Avrillé, après St-Gemmes d’Andigné lundi).