Actualités régionales

Retour sur 2017 : la vente des chantiers STX

26 décembre 2017 à 16h33 Par Katell LAGRE
Crédit photo : Charlotte David

La vente des chantiers STX, l'un des feuilletons économiques de cette année 2017.

Les chantiers de Saint-Nazaire retrouveront-ils leur nom de Chantiers de l’Atlantique ? Réponse au début de l’année 2018, quand la vente définitive des chantiers sera actée.
Des chantiers qui battront pavillon italien mais resteront sous haute surveillance française.
Retour sur le feuilleton de la vente des chantiers STX à leur concurrent direct Fincantieri, avec Charlotte David…

Écouter le podcast

"Nous sommes en janvier, syndicats et politiques s’inquiètent : Fincantieri est le seul candidat au rachat des chantiers, un risque pour l’emploi et le site si les choses tournent mal. A la veille de l’élection présidentielle, un accord de principe est trouvé : l’Italie prend le contrôle des chantiers, mais la France garde sa minorité de blocage. Un montage dénoncé par Emmanuel Macron, tout juste élu, devant les salariés nazairiens : « Je souhaite que les équilibres puissent être revus, que cette nouvelle structure actionnariale puisse garantir que le savoir-faire, que vos connaissances et capacités soient préservés ici, et maintenus ici ». Au cœur de l’été, l’Etat annonce la nationalisation des chantiers, le temps de trouver un accord acceptable. Il intervient deux mois plus tard : les Italiens détiendront la moitié des parts, les Français aussi, mais ils prêteront 1% du capital à Fincantieri. Ce 1% implique des engagements côté italien pendant douze ans, notamment en matière d’emploi. Les syndicats sont divisés, les salariés, rassurés : « On ne parle plus en termes de mois, on parle en termes d’années. Ca stabilise quand même les inquiétudes. Maintenant, on va peut-être travailler un peu plus sereinement ». D’autant que l’accord prévoit que si Fincantieri ne respecte pas ses engagements, la France pourra résilier le prêt, voire reprendre le contrôle total des chantiers".