Retour sur 2017 : l'affaire Troadec à Orvault

Charlotte David
27 décembre 2017
Par Katell LAGRE
Après l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès, l'affaire Troadec a ébranlé l'actualité nantaise en cette année 2017.

Une famille entière qui disparaît dans un quartier tranquille… Ca s’est passé en février dernier, à Orvault, près de Nantes, où l’on n’a pas oublié l’affaire Ligonnès. Cette fois, la famille s’appelle Troadec, elle est originaire du Finistère, et c’est là que seront retrouvés en mars les restes de la famille, les parents et leurs deux enfants. Ils ont été tués par un beau-frère qui reconnaît les faits, un homme obsédé par une histoire de pièces d’or, Charlotte David.

Écouter le podcast

"C’est ce qui est ressorti très rapidement de l’interrogatoire d’Hubert Caouissin, le compagnon de la sœur de Pascal Troadec, le père de la famille orvaltaise. Le mobile ne fait pas de doute, expliquait début mars le procureur de Nantes : « ce que l’on peut considérer comme étant la cause de ce drame, c’est l’existence au sein de la famille Troadec d’un conflit assez ancien, M.Caouissin étant persuadé que M.Pascal Troadec avait pu récupérer des pièces d’or qui auraient dû être partagées avec les autres membres de la famille » (Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes). Un trésor dont les enquêteurs ne sont toujours pas sûrs qu’il a bien existé. Ils cherchent aussi à savoir si l’acte d’Hubert Caouissin, qu’il reconnaît, a été prémédité : lui affirme que ce soir de février, il est venu à Orvault pour espionner les Troadec et tenter d’obtenir des informations. La suite, c’est une famille entière tuée, quatre corps démembrés, puis brûlés ou disséminés dans la campagne finistérienne, alors qu’à Orvault, la maison était méticuleusement nettoyée. Aujourd’hui, elle est toujours sous scellés. Pour les voisins, difficile de passer à autre chose : « c’est pas une situation évidente de se dire qu’il y a une famille qui a été tuée à côté de chez vous. On essaie de faire avec, on n’a pas trop le choix ».

Le procès d’Hubert Caouissin pourrait se tenir dans le courant de l’année 2019. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Hubert Caouissin encourt la réclusion criminelle à perpétuité, pour assassinat et atteinte à l’intégrité d’un cadavre. Son ex-compagne Lydie Troadec encourt 3 ans de prison pour modification de l’état des lieux d’un crime, et recel de cadavre. Elle comparaîtra libre.