Passer la nuit dans une ruche, c'est un projet de chambres d'hôtes en Bretagne !

26 février 2018
Par Alexandra BRUNOIS
Que diriez-vous de passer la nuit dans une chambre d'hôtes en compagnie... d'une colonie d'abeilles : c'est ce que souhaite rendre possible un jeune couple du Morbihan. Claire et Thomas vont présenter leur projet de chambre d'hôtes-ruche cette semaine au Salon de l'Agriculture ! Leur idée a retenu l'attention d'Airbnb, de Bienvenue à la Ferme et de la plateforme de financement participatif Miimosa. Reportage de Yann LAUNAY

Claire & Thomas sont installés à Ploërdut, en Centre-Bretagne, où ils ont aménagé un gîte de charme, dans leur hameau de La Fontaine Airmeth. Thomas a démarré une activité d'apiculteur, d'où cette idée de chambre d'hôtes pas comme les autres : il faut imaginer un petit bâtiment écoconstruit, aux murs de paille et de bois, en forme de ruche géante, et abritant, dans la chambre, une ruche bien réelle celle-là, comme l'explique Thomas :

Écouter le podcast
"C'est une ruche classique en fait, mais adaptée, avec un volet, et derrière une vitre transparente, qui permettra de voir l'évolution de la colonie. Et de cette ruche partira un conduit transparent, qui permettra de voir les abeilles arriver avec le pollen, le nectare, etc. Ce sera sécurisé : des étudent montrent que si l'on met un conduit assez haut, elles n'iront pas déranger les gens autour, elles partiront directement sur les zones de butinage, et à l'intérieur tout sera hermétique, donc il n'y a pas de risque majeur pour les hôtes."

Rassurez-vous : les abeilles ne seront pas en contact direct des hôtes à l'intérieur du gîte, mais la ruche sera reliée à l'extérieur par un tube transparent, installé en hauteur. Les hôtes pourront observer la colonie grâce à des vitres, recouvertes par des volets amovibles. Et ils passeront donc la nuit bercés par le léger bourdonnement des abeilles. Cette cohabitation ne peut qu'être bénéfique pour ceux qui tenteront l'expérience : c'est la conviction de Claire et Thomas :

Écouter le podcast
"On a lu une étude récemment une étude qui montrait que le bourdonnement des abeilles a des vertus pour l'homme.. moi je fais régulièrement mes siestes dans mes ruchers, quand je travaille : ça détend, donc dormir avec, à mon avis cela ne pose pas de souci.. Il y a aussi un comportement à avoir : ne pas frapper sur la ruche, ne pas crier trop fort à proximité... et pas de portable : les ondes des téléphones sont très nocives pour les abeilles... mais en même temps c'est ce que les gens recherches : qu'on leur impose une déconnection... ce sera l'occasion idéale."

Claire et Thomas sauront jeudi s'ils figurent parmi les 10 projets d'agritourisme sélectionnés par Airbnb, Bienvenue à la Ferme et Miimosa. Miimosa.com où vous retrouverez des détails sur le projet : le financement participatif est ouvert jusqu'au 10 mars. Si tout se passe bien, Claire et Thomas envisagent d'ouvrir leur chambre d'hôtes ruche en 2019.