Pas de fermeture à Cholet et un collège public à Beaupréau

Cholet
30 janvier 2018
Par Dolorès CHARLES
Après étude technique et concertation, la nouvelle carte d’affectation des collèges a été dévoilée hier soir par le Département, et Cholet est rassurée.

Après étude technique et concertation, la nouvelle carte d’affectation des collèges a été dévoilée hier soir par le président du département de Maine-et-Loire, Christian Gillet. Les cinq collèges de la cité des mouchoirs sont maintenus, il y aura juste un rééquilibre des effectifs entre les établissements, et un collège public de 348 places sera programmé à Beaupréau pour une ouverture en 2023, dans le cadre du plan pluriannuel d’investissements. Cette nouvelle sectorisation entrera en vigueur en 2019 ! D’autres mesures pourront être envisagées en 2021, en fonction du bilan de cette nouvelle sectorisation, et après l’ouverture du collège public de Varades.

Le communiqué complet du Conseil Départemental 49

"La phase d’étude et de concertation conduite par le Département sur la sectorisation des collèges publics dans les Mauges et le Choletais est désormais achevée. Les cinq collèges de Cholet sont maintenus et un collège public de 348 places sera programmé à Beaupréau, dans le cadre du plan pluriannuel d’investissements.

Le président du Département, Christian Gillet, a rendu ses conclusions ce lundi 29 janvier, à la suite de l’étude technique réalisée au cours de ces derniers mois et de la concertation menée avec les fédérations de parents d’élèves, les responsables d’établissement, l’Education nationale et les élus locaux.

A Cholet, aucun des cinq collèges publics de la ville ne fermera. Ce maintien s’accompagnera toutefois d’un ajustement des secteurs de recrutement des élèves afin de rééquilibrer les effectifs des établissements. En outre, les collégiens de La Séguinière seront rattachés à Trémolières, entérinant une situation de fait.

Dans les Mauges, le Conseil départemental s’attachera à concilier les demandes des parents et des élus locaux. Ainsi, le collège Anjou-Bretagne, à Saint-Florent-le-Vieil, conservera la place qu’il occupe à la faveur du rattachement de Chaudron-en-Mauges et Saint-Quentin-en-Mauges. Par ailleurs, les enfants de Gesté seront dirigés vers Montfaucon-Montigné, afin de contenir la baisse d’effectifs amorcée au collège Le Pont-de-Moine et de soulager temporairement le collège de Montrevault.

Une entrée en vigueur à la rentrée 2019

Ces mesures seront appliquées à la rentrée 2019. D’autres pourront être envisagées en 2021, en fonction du bilan de cette nouvelle sectorisation, après l’ouverture du collège public de Varades. Deux principes essentiels seront observés : le maintien des fratries dans les collèges ainsi que les temps de transports scolaires.

Le principe de la construction d’un collège public de 348 places à Beaupréau est par ailleurs acté et sera inscrit dans le plan d’investissement départemental. Son ouverture pourrait avoir lieu au plus tôt à la rentrée 2023. Si le secteur de recrutement de ce nouveau collège reste à définir, sa création ramènera assurément le collège de l’Evre, à Montrevault, à un effectif plus conforme à sa capacité.

« Ces différentes solutions répondent pleinement aux objectifs du programme de mandature du Département « Anjou 2021, réinventons l’avenir », visant à offrir les meilleures garanties de réussite éducative aux élèves tout en tenant compte d’une répartition équilibrée des collégiens sur le territoire », se félicite Christian Gillet."

www.maine-et-loire.fr