Open Super 12 : les étoiles montantes du tennis à Auray

06 mars 2018
Par Alexandra BRUNOIS
L'Open Super 12 d'Auray est le tournoi de référence pour les étoiles montantes du tennis mondial. Il se tient jusqu'à dimanche dans le Morbihan. Reportage de Yann LAUNAY
Rafael Nadal, Andy Murray, Kim Clijsters : ils ont tous remporté l'Open Super 12 d'Auray, bien avant de devenir des N°1... L'Open morbihannais est LA référence mondiale pour les moins de 12 ans. La 33ème édition se déroule jusqu'à dimanche, avec 46 nations représentées, et des dizaines de joueurs souvent très affutés, qui bénéficient d'une préparation de haut niveau. C'est le cas par exemple de Nicolas, un joueur belge de 11 ans. Son père, Christophe, est devenu l'un de ses entraîneurs, et toute la famille s'est installée dans le sud de la France. L'objectif est de mettre toutes le chances du côté de Nicolas, dont l' emploi du temps est désormais bien rempli :
 
Nicolas :"Je vais au collège, et après quand je rentre je fais mes devoirs, et puis tennis : une heure et demi par jour, entre 10 et 15 heures par semaine. J'en ai jamais trop, j'adore ça donc j'en veux toujours plus.. J'ai tellement envie d'être premier mondial, c'est mon objectif de jouer comme Federer, Nadal, Dimitrov.. Si on n'a pas de rêves, on ne peut pas les réaliser.."
Christophe : "On a fait le choix de ne pas le déscolariser, ce qui veut dire que tout ne tourne pas autour du tennis. Il résussit d'abord bien à l'école, et puis il y a le tennis à côté, donc ça c'est un premier garde-fou. Deuxième garde-fou : on fait très attention à ce qu'il ne prenne pas la grosse tête, l'avantage du tennis c'est que l'on est ramené les pieds sur terre très rapidement : quand on prend la grosse tête, la fois suivant, c'est la défaite..." 

Parmi les jeunes espoirs du tennis français qui participent au tournoi : Flavia, 11 ans, qui vient de Clermont-Ferrand. Elle a intégré le groupe France,  et sa vie est entièrement organisée autour du tennis. Yann Launay l'a rencontrée avec son entraîneur, Vincent Monneyron, directeur sportif du Stade clermontois tennis :

Flavia : "J'ai commencé le tennis à 4 ans, et c'est à 6 ans surtout que j'ai beaucoup aimé : c'est là où j'ai commencé la compétition, j'aime bien gagner... Je ne vais pas à l'école, je suis les cours du CNED, c'est l'école à la maison. Les tournois c'est pas mal parce que je vois mes copines, on s'amuse, on fait plein de choses.."
Vincent Monneyron : "On essaye de faire en sorte qu'elle soit bien, qu'elle ne se blesse pas, qu'elle ait toujours envie de jouer . On voit qu'il y en a plein qui arrêtent le tennis à 13/14 ans, qui ont été en surentraînement, qui ont été trop poussés. C'est le dosage qui est important. L'équilibre..."
D'année en année, le niveau physique et technique des enfants ne cesse de progresser : c'est ce que peut constater le juge-arbitre international Yannick Méloux, qui supervise l'Open Super 12 :
 
"On ne se rend même plus compte que ce sont des enfants de 12 ans, tellement le niveau technique a évolué : ça tape fort, aussi bien les garçons que les filles, donc c'est vraiment de plus en plus impressionnant. Ils ont un sens du jeu, la balle n'est pas au centre du terrain, ils vont chercher le point sur les zones du terrain les plus difficiles pour l'adversaire, ils vont jouer plus le long des lignes, les trajectoires sont beaucoup plus étudiées qu'elles ne l'étaient avant.."
L'Open Super 12, c'est jusqu'à dimanche au Tennis Club d'Auray, et c'est gratuit. Les finales en double seront jouées samedi, les finales en simple dimanche après-midi. A noter que la Coupe Davis sera exposée au public jeudi au Tennis Club d'Auray.