Octobre Rose: le sport reconnu comme une thérapeutique non médicamenteuse

Octobre Rose
26 octobre 2017
Par Dolorès CHARLES
Octobre Rose, c’est le mois de lutte contre les cancers dit féminins. En novembre, place à Movember et au Moi(s) sans tabac!

Octobre Rose, c’est le mois de lutte contre les cancers dit féminins. Aux Herbiers, trois jeunes filles organiseront dimanche un vide-dressing au profit de la lutte contre le cancer du sein. Une manifestation organisée par l’association « les Filles en rose » à l’atelier 20 du Parc des Expos de la Gare. Les bénéfices seront reversés à l’Institut Curie. L'objectif est d'atteindre cette année les 1.000 euros.

Le sport, est reconnu comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé depuis 2011. Il diminue de 50% le risque de récidive du cancer du sein et à ce titre, il est donc de plus en plus souvent intégré dans les thérapies des patients. Et pour celles et ceux qui en bénéficient, le constat est sans appel. Ecoutez Até, 59 ans, atteinte il y a dix ans d’un cancer digestif. Avec le sport, elle a repris goût à la vie !

Écouter le podcast

« En début de parcours, on m’a demandé d’arrêter le sport, et ça a été très difficile pour moi. Après la troisième opération, ça a été la catastrophe au niveau des douleurs abdominales. J’ai insisté et j’ai été adressée à une kiné spécialisée en oconlogie, et j’ai commencé les cours de sport. Ça a été renaissance : j’ai réappris à bouger, à faire du sport, mais sous surveillance. Des soins je n’en ai plus, je ne fais plus que la gym. »

Autre témoignage

Autre témoignage :celui d’Anne-Cécile, 35 ans, atteinte il y a trois ans d’un cancer du sein, et qui a dû subir une double masectomie. Le sport l’a aidée à surmonter ces épreuves, d’autant plus qu’il était adapté à sa situation…

Écouter le podcast

« J’ai eu un cancer du sein en 2014, chimiothérapie, opération et rayons. On a ensuite découvert que j’avais une modification génétique, et la préconisation, c’est d’enlever les seins. Là, ça a été très compliqué au niveau des douleurs. Ma chirurgienne m’a aiguillée vers une kiné qui avait une formation adaptée. Donc j’ai réussi à reprendre le sport, apaiser mes tensions, reprendre confiance en moi et en mon corps. »

Des témoignages recueillis par Charlotte David. Après Octobre Rose, c’est Movember, pendant tout le mois de novembre, les hommes seront incités à porter la moustache pour nous inciter à parler cette fois des cancers dits masculin (prostate) et pour sensibiliser les hommes au dépistage.

Le Moi(s) sans Tabac!

Pendant tout le mois de novembre, vous serez aussi incités à arrêter de fumer. Dans le cadre de la campagne nationale du Mois sans tabac, la Ville de La Roche organisera une journée de prévention et de sensibilisation sur l’arrêt du tabac jeudi prochain, 2 novembre, entre 13h et 18h place Napoléon. Des kits d’arrêt seront distribués.

A Angers, un village sera installé place du Ralliement le 2 novembre également, de 9h à 19h30. Il sera possible d'y rencontrer des tabacologues, et de s'informer auprès d'associations de prévention sur tous les aspects liés à l'arrêt du tabac: alimentation, sport, bien-être... Ce sera également l'occasion de s'inscrire au défi proposé par le Moi(s) sans tabac, qui propose aux fumeurs de s'arrêter collectivement pendant tout le mois de novembre. Une durée qui ne doit rien au hasard: après un mois sans tabac, les chances d'arrêt définitif sont multipliées par cinq. En 2016, pour la première édition de l'opération, 180.000 personnes en France avaient relevé le défi.