Actualités régionales

Nautic : focus sur les voiles éclairantes d'Aérec à Sarzeau

04 décembre 2017 à 07h54 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

Le Nautic se poursuit jusqu’à dimanche à Paris. Le salon nautique international s’est ouvert ce week-end Porte de Versailles. Comme chaque année, la Bretagne est la région la plus représentée avec plus de 100 exposants. Zoom particulier cette année sur l’économie de la voile de compétition. Parmi les innovations à voir cette année : les voiles éclairantes d’Aérec, une sellerie nautique de Sarzeau, en presqu'île de Rhuys.

Le Salon Nautique de Paris a démarré... Jusqu'au 10 décembre, 200 000 visiteurs sont attendus porte de Versailles, où sont présentés un millier de bateaux de toutes tailles. C'est une vitrine des innovations, et l'une d'elles ne passera pas inaperçue : une toile éclairante, mise au point dans le Morbihan, et primée il y a 15 jours au salon d'Amsterdam.

C'est un textile lumineux destiné aux capotes de bateaux et aux "biminis", ces toiles tendues sur des arceaux pour se protéger du soleil. Cette toile n'est pas née dans les laboratoires d'une multinationale mais dans l'atelier d'une sellerie nautique familiale installée à Sarzeau, en presqu'île de Rhuys. Une invention de Thierry Plagué, gérant d'Aérec...

Écouter le podcast
"On a une zone dans le textile, qui est tissée avec des fibres lumineuses. Ces fibres transmettent la lumière produite par 2 leds déportées. Ce ne sont pas des fibres optiques brutes, parce que la fibre optique ne diffuse la lumière que dans le sens axial, et on ne peut pas coudre la fibre optique.. il a fallu résoudre beaucoup de problèmes avant de pouvoir sortir un produit comme ça."

Cette toile éclairante résiste à l'environnement salin, peut se plier à volonté, et ne pose pas de problème d'échauffement ni de risque d'électrocution. Un ensemble de qualités rarement réunies pour un éclairage en mer... et pour un éclairage d'extèrieur plus généralement...

Écouter le podcast
"En plus on a une surface de diffusion importante, on n'a pas de phénomène d'éblouissement. Cela permet de dîner de façon conviviale dans le cockpit, et d'avoir un éclairage pour les manoeuvres de nuit.. Le textile lumineux peut aussi s'adapter aux protections extérieures comme les stores, les toiles d'ombrage".

Thierry Plagué ne s'y attendait pas, mais depuis quelques jours le téléphone de son entreprise n'arrête pas de sonner... Des dizaines de fabricants du monde entier sont intéressés, et les plus insistants sont des fabricants américains.

Écouter le podcast
"Il y a des bateaux aux Etats Unis qui n'existent pas chez nous : ce sont les "pontoon", des salons flottants. Il y en a partout sur tous les lacs intérieurs des Etats-unis, pour dîner le soir au bord ou au milieu d'un lac, et tous ces bateaux ont besoin d'éclairage, donc c'est une solution qui leur paraît particulièrement adapté à ce marché."

Thierry Plagué a fait breveter son invention. Reste maintenant à organiser une production en grande série : plusieurs milliers de commandes ont déjà été passées pour le printemps prochain...le gérant de la sellerie de Sarzeau envisage de s'agrandir et de recruter.

Une interview de Yann LAUNAY

TOUR DE FRANCE A LA VOILE, SOLITAIRE DU FIGARO, TRANSAT AG2R : LES GRANDES COURSES PASSERONT DANS L'OUEST

Au Nautic, on présente aussi les grandes courses… comme le Tour de France à la voile. L’édition 2018 comptera une étape bretonne… à Baden dans le Golfe du Morbihan, les 14 et 15 juillet prochains.
La Solitaire du Figaro elle passera aussi par chez nous… La Course partira du Havre le 26 août pour rejoindre la Baie de Saint-Brieuc pour une 2ème étape vers Rui de Muros en Espagne. Retour dans l’Ouest pour la 3ème étape entre l’Espagne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée le 8 septembre… puis une boucle de 24h au large des côtes vendéennes.
Samedi, Brest y a signé le partenariat d’organisation du 1er tour du Monde en solitaire des Ultimes… qui partira de la Cité du Ponant le 29 décembre 2019.
On sait aussi que la Transat AG2R La Mondiale qui partira de Concarneau le 22 avril prochain compte déjà 17 duos inscrits… dont les vainqueurs de l’édition 2017 : le finistérien Erwan Tabarly et son co-équipier Thierry Chabagny sur Armor-Lux.
Mercredi, le retour de l’emblématique courses Lorient/Les Bermudes/Lorient sera présenté également à Paris.

CLAP DE FIN POUR LA TRANSAT JACQUES VABRE

La 13ème édition de la Transat Jacques Vabre elle s’est conclue pour de bon ce week-end… avec l’arrivé du dernier duo le Class 40 Esprit Scout qui a bouclé la course en un peu plus de 27 jours entre Le Havre et le Brésil. Sur les 37 bateaux qui ont pris le départ le 5 novembre dernier, 31 auront bouclé les 4 350 milles. Notons la victoire du Sodebo du duo Coville/Nélias en Ultime et la 4ème victoire de Dick accompagné d’Eliès en Imoca.

THOMAS COVILLE, MARIN DE L'ANNEE

Notons qu’hier Thomas Coville a été élu « Marin de l’année 2017 » hier au Nautic. Une consécration pour le skipper rennais qui a tout de même pulvérisé 3 records cette année : le record du tour du monde en multicoque en solitaire, celui de la traversée de l’Atlantique Nord et de la Transat Jacques-Vabre.

2 jours d’avance pour François Gabart au Cap Horn… Parti de Ouessant, le skipper de Macif tente de battre le record du tour du monde en solitaire et en multicoque. Il a franchi hier le Cap Horn en 29 jours et 3 heures… soit plus de 2 jours d’avance sur le précédent record établi par le rennais Thomas Coville l’an dernier. Le vainqueur du Vendée Globe en 2013 possède près de 1100 milles d’avance ce matin au dernier pointage.