LFH : Le BBH à Nice ce soir

03 janvier 2018
Par Alexandra BRUNOIS

Du hand ce soir... Les filles du BBH jouent la 13ème journée de LFH. Déplacement à Nice à 20h30. Les Brestoises sont actuellement 2ème à 4 points du leader Metz.

Le coach Laurent Bezeau s'attend à une réaction de Nice... une interview à retrouver sur www.brest-bretagnehandball.fr
"Après un premier gros test à l’Arena pour débuter la phase retour, le Brest Bretagne Handball enchaîne dès ce mercredi (20h30) par un déplacement périlleux à Nice, actuel troisième du classement. Les Azuréennes n’ont jamais vraiment réussi aux Brestoises depuis l’arrivée en LFH et l’entraîneur brestois est d’autant plus sur ses gardes que les Niçoises viennent d’encaisser un lourd revers à Metz le week-end dernier.

« Laurent, tu as paru satisfait samedi de la victoire contre Nantes. Avec du recul, peux-tu nous parler des points positifs que tu as pu observer ?
- Je ne savais pas trop où on en était après un mois et demi durant lequel le groupe avait été complètement éclaté. On était le 30 décembre et ce n’était pas non plus forcément idéal pour jouer au handball de haut niveau. À l’issue du match, j’étais donc satisfait de la copie rendue par les joueuses même si ce n’était pas parfait et que l’adversaire devait être dans les mêmes dispositions que nous. On a montré du liant et des relations retrouvées ou développées.

- La trêve a été longue, il s’est passé plein de choses comme le titre mondial des Bleues ou le départ de Melinda Geiger. Comment as-tu retrouvé les filles au niveau psychologique ?
- J’ai senti les joueuses concernées par une ambition commune. À la reprise, il y a une semaine, on n’est pas allés tout de suite sur le terrain, on s’est enfermés dans une salle et on a parlé. Je voulais voir ce que chacune prenait comme engagement. Tout le monde n’a pas verbalisé ce sur quoi il y avait un engagement mais ce qui est certain, c’est que les choses ont été entendues.

- Commencer par un enchainement Nantes – Nice en quelques jours va en tout cas te donner rapidement de gros enseignements pour la suite…
- C’est compliqué de jouer deux matches comme ceux-là si rapprochés mais les adversaires sont dans le même cas que nous. Nice a pris une fessée à Metz donc forcément je m’attends à une réaction de cette équipe qui sera chez elle. Nice ne nous a jamais vraiment bien réussi, que ce soit la saison dernière ou au mois de septembre pour la première rencontre à l’Arena. Je m’attends à une partie difficile face à des joueuses de qualité. Ce sera donc un deuxième match en trois jours et il ne faut pas occulter le fait que les filles auront un peu la tête à Craiova. Ce sera le cas pour nous et Issy Paris pendant deux mois.

- Parlons de Nice un petit peu. Quelles y sont les forces à mettre en évidence ?
- Il y a un ensemble de choses. Nice dispose d’individualités excessivement dangereuses. On pense tout de suite à Martin, l’une des deux ou trois meilleures ailières droites du monde, mais aussi Torstenson qui amène beaucoup d’expérience, de la justesse dans le jeu et un gros impact en défense. Les deux gardiennes sont capables d’être performantes. Abdelmalek a longtemps été la meilleure buteuse de D2 et s’éclate maintenant en D1 après une année difficile. N’oublions pas non plus le retour de Lachaud, ni François qui a joué en équipe de France, ni Prudhomme qui a un super tir de loin et un poignet extraordinaire. Pour résumer, il y a un groupe qui est capable d’alterner de la puissance et du tir avec la justesse de passe de Torstensson et les aptitudes en contre-attaque de Martin. Ce sera difficile à jouer."

Les Nantaises actuellement 6ème ne jouent que samedi avec la réception de Dijon (20h30). Les Brestoises elles joueront dimanche leur 1er match de Coupe d'Europe EHF... avec la réception de Craiova à 17h à l'Arena.