Les JO à Paris en 2024 : les athlètes de l'Ouest motivés !

Paris 2024
14 septembre 2017
Par Dolorès CHARLES
La nouvelle a été officialisée peu avant 20h : c’est bien Paris qui organisera les Jeux Olympiques d’été en 2024, un siècle pile après la dernière olympiade dans la capitale française.

Dans l’Ouest, plusieurs événements étaient organisés pour vivre cette annonce. A Nantes, plusieurs centaines de jeunes espoirs du sport ligérien étaient réunis au stade Pierre-Quinon. Pour eux, 2024, c’est encore loin. Mais ils ne le cachent pas : participer aux JO à Paris, ils en rêvent. Ecoutez ces jeunes sportives et sportifs des pôles aviron et athlétisme, rencontrés par Charlotte David.

Écouter le podcast

« Que ce soit à Paris, c’est encore plus motivant (...) « Les JO, c’est un rêve pour tout le monde. Que ce soit à Paris, c’est le summun du top »
« Faut gravir les échelons avant d’arriver aux JO, mais on y pense tous au fond de soi (...) Tu le gardes dans un coin de ta tête et tu dis : « j’espère pouvoir y aller (...) Je préfère pas me projeter… Mais dans tous les cas j’y serai, en tant que spectateur ou athlète »



Photo Charlotte David

Yannick Supiot est le président du comité régional olympique et sportif des Pays de la Loire. Il le sait : les JO à Paris, c’est pour ces jeunes une source de motivation supplémentaire.

Yannick Supiot

« Participer devant son public, dans son pays… Les jeunes qui demain vont concourir et qui se préparent dès aujourd’hui ont une motivation décuplée »

Hier au stadium Quinon, judokas, nageurs, gymnastes étaient présents pour fêter la nouvelle. Des athlètes aujourd’hui adolescents, qui seront en 2024 en âge d’être sélectionnés pour les JO. Richard Cursaz est conseiller technique au pôle athlétisme des Pays de la Loire. Il en est persuadé : il y aura des athlètes ligériens dans l’équipe de France qui disputera les JO à Paris.

Richard Cursaz

« Sur 25 athlètes qui sont aujourd’hui sur le pôle, il y en a 50% qui envisagent réellement  de les faire, et il y en aura peut-être 25%... C’est 5-6 athlètes. Si on a 5-6 athlètes de la ligue des Pays de la Loire aux JO, ce sera une belle réussite ».

Des épreuves dans l'Ouest

Nantes ne sait pas encore si elle est retenue pour accueillir des matchs des tournois olympiques de foot masculin et féminin. Neuf sites sont en compétition, et on ne connaît pas le calendrier pour le moment. La ville pourrait également candidater pour l’organisation du tournoi olympique de basket 3x3 après une expérience concluante en juin dernier sur le site du Parc des Chantiers, a annoncé hier soir le premier adjoint, Pascal Bolo, au micro de Charlotte David.

Pascal Bolo

« Lorsque nous avons accueilli le Mondial 3x3 de basket, on s’est que le site était merveilleux, et que puisque le basket 3x3 allait devenir discipline olympique, ça pouvait être une occasion. On est candidat officiellement pour le football, mais on est ouvert à toute proposition et toute sollicitation ».

Des délégations accueillies dans l'Ouest ?

Plusieurs villes de l’Ouest espèrent également accueillir des délégations d’athlètes… La Bretagne notamment s’y prépare. En partenariat avec le Comité Régional Olympique et Sportif de Bretagne, la région annonce qu’elle va initier un travail de concertation avec les collectivités locales. La Bretagne compte pour se faire s’appuyer sur le Campus Sport Bretagne.

Pour exemple, Cesson-Sévigné espère devenir une base d’entraînement en vue des JO. La mairie va déposer un dossier de candidature pour mettre ses infrastructures à disposition... notamment pour les handballeurs et les kayakistes.