Les contrôleurs de la TAN veulent des caméras individuelles, comme à Angers

Dolorès Charles
02 février 2018
Par Dolorès CHARLES
Les contrôleurs de bus et de tramways à Nantes veulent être équipés de caméras individuelles, pour lutter entres autres contre les agressions

C’est une proposition de la CFDT, les contrôleurs de bus et de tramways à Nantes veulent être équipés de caméras individuelles, pour lutter entres autres contre les agressions régulières sur le réseau de la TAN. Le dispositif des EPI est utilisé à Angers depuis octobre 2015. Les agents du réseau Irigo disposent de Go pro fixées sur la poitrine, et d’après KEOLIS, qui gère le réseau angevin, le résultat est là. Ecoutez Ronan Nico, le directeur du projet d'entreprise Kéolis, avec Mathieu Lopinot.

Écouter le podcast

Les agressions ont nettement diminué à Angers, elles sont passées de 20 en 2016 à seulement deux en 2017. Les contrôles à l’image de Jérôme travaillent avec plus de sérénité.

Écouter le podcast

Des navettes autonomes à la TAN

La TAN va expérimenter des navettes autonomes au printemps prochain entre la Gare-Maritime et la Carrière de Chantenay, qui accueillera d’ici 2022 l’Arbre aux Hérons. Ces véhicules sans chauffeur, donc, rouleront à énergie propre, 100 % électrique, et à vitesse réduite sur un parcours sécurisé. Ces navettes pourront transporter jusqu’à 11 passagers assis et 4 debout. La nouvelle a été annoncée lors des vœux de la Semitan, hier à Nantes… Deux villes, Paris et Lyon, ont déjà testé ces nouvelles technologies.

Notez que le directeur général de la Semitan, Alain Boeswillwald, partira à la retraite fin 2018. Il sera remplacé par Olivier Le Grontec.