Les Assises de la filière équine, à Angers

Affiche
18 octobre 2017
Par Dolorès CHARLES
Les Assises de la filière équine sont organisées ce jour à Angers, à la veille du Mondial du Lion.

Les Assises de la filière équine c'est aujourd'hui au Centre des Congrès d'Angers, à la veille du Mondial du Lion. 500 participants sont attendus. La région des Pays de la Loire a décidé de débloquer 6 millions d'euros pour soutenir la filière d’ici 2020, une filière qui représente 4 000 emplois, soit 13% de la masse salariale agricole. Tous les secteurs sont concernés par ce plan de soutien : élevage, course, tourisme équestre, etc. La filière équine se classe aussi 5ème en nombre de licenciés.

Les Assises de la filière équine sont organisées par Ouest-France

"Après trois éditions en Normandie, les Assises de la filière équine rejoignent cette année une autre terre de cheval : la région Pays de la Loire. Avec pour intitulé « Aujourd’hui, c’est déjà demain : ils réinventent le monde du cheval », cette journée d’échanges et de réflexions aborde cette année les problématiques liées à l’installation, au sein d’une filière à la fois fragile, évolutive et offrant aussi de vraies opportunités. À côté d’experts de ces questions, de nombreux professionnels et entrepreneurs, venus de France et d’étranger, témoignent ainsi de leurs démarches les ayant conduit à se lancer dans l’aventure, rebondir, innover, déjà avec succès ou avec de bonnes raisons d’y croire".

3 tables rondes :
La filière en 2017 : entre négatif et positif
Créer une entreprise cheval : est-ce bien raisonnable ? Les pré-requis conseillés
Ces créateurs de richesses : témoignages d’entrepreneurs du monde du cheval

Plus de 20 intervenants qualifiés, issus des univers :
Médias/Communication/Audiovisuel
Événementiel
Ventes
Centres équestres, Courses
Nouvelles technologies
IFCE, CERFRANCE

Le tarif pour y participer, 50 euros. Toutes les infos à retrouver ici !

Le Domaine de Boudré vendu

Lundi, les élus ligériens ont acté en Conseil départemental la vente du domaine de Boudré de Seiches-sur-le-Loir, à un entraîneur de Maison-Laffite, pour 800 000 euros. Il va y transférer son centre d’entraînement et son haras. La vente était contestée par le collectif de défense du domaine. La forêt et les étangs resteront accessibles au public.