Pays de la Loire

Le Reflet, un an après le restaurant nantais cartonne !

17 janvier 2018 à 05h56 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Charlotte David

Une belle initiative, un restaurant nantais tenu par des personnes atteintes de trisomie 21. Reportage.

C’était il y a 13 mois environ… Le Reflet, un restaurant « extraordinaire » ouvrait ses portes à Nantes. Un restaurant unique en France, dont six des employés sont porteurs de Trisomie 21… C’est une jeune femme de 26 ans, architecte d’intérieur de formation, dont le frère est porteur du handicap, qui a initié le concept… Son but : prouver que les personnes atteintes d’un handicap mental peuvent parfaitement travailler en milieu ordinaire. Pari réussi, depuis son ouverture, le restaurant ne désemplit pas… La fondatrice du Refet, Flore Lelièvre avec Charlotte David.

Écouter le podcast

"Humainement, c’est super riche. Je pense que c’est une sacrée aventure, autant pour l’équipe que pour les clients qui viennent nous voir. Je suis super contente que notre équipe soit la même, un an après. Que tout le monde soit en CDI : c’était l’objectif de base, avant même de faire un restaurant, c’était de proposer des emplois. On est tous super fier et on va tout faire pour que ça dure et pour que d’autres aient envie de faire la même chose."

Retour sur une année extraordinaire, avec Charlotte David.

Écouter le podcast

"Une déco soignée, une carte élaborée, bienvenue au Reflet, en plein centre-ville de Nantes. Un an après une ouverture très médiatisée, le restaurant fait maintenant partie du décor. Pour sa fondatrice Flore Lelièvre, c’est une petite victoire : « C’est tout ce qu’on voulait, justement : une fois le concept dépassé, d’être un restaurant comme les autres. Et on est super content du démarrage et de la première année ».
L’équipe n’a pas changé : les six personnes atteintes de trisomie embauchées en CDI, en salle et en cuisine, sont toujours là. Les aménagements pensés pour eux fonctionnent. L’alchimie entre les membres de l’équipe aussi : Farida Blondel, la chef-encadrante, et Pauline, l’une des employés, témoignent : « L’équipe est soudée, ça fonctionne. Et puis au niveau humain, c’est juste formidable ». « L’équipe, elle est géniale. Je suis très contente, mes parents sont très fiers… C’est super ! ». L’alchimie, elle existe aussi avec les clients du restaurant, qui viennent ici par curiosité et solidarité : « Je vois des professionnels, en fait. A la limite, je ne vois pas le handicap. Ca crée du lien social, du lien tout court. Je pense que c’est quelque chose qui pourrait se développer ». Flore Lelièvre : « C’est assez impressionnant de voir la portée du projet, et c’est peut-être le début de plein d’autres initiatives, j’espère ».

Infos et réservations : http://www.restaurantlereflet.fr/