Le projet d'aéroport officiellement enterré samedi, carnaval sur la ZAD !

affiche ZAD
08 février 2018
Par Katell LAGRE / Dolorès CHARLES
Humeurs différentes entre la ZAD de Notre Dame des Landes et Bouguenais ce week-end.

C’est presque anecdotique : le décret d’utilité publique (DUP) relatif à la réalisation de l’aéroport du Grand Ouest sera caduc ce vendredi 9 février. Cela signifie que samedi le projet de Notre-dame-des-Landes sera définitivement enterré. Les anti-aéroport ont prévu de fêter ça, avec un grand carnaval sur la ZAD.

Enterrement aussi à Bouguenais... de la démocratie

Les partisans du transfert de l’aéroport vont manifester à nouveau ce samedi, cette fois à Bouguenais, qui avec la commune de St Aignan-de-Grand-Lieu est survolée par les avions de Nantes-Atlantique. RDV à 11 heures, place de la Chapelle. Le but, dénoncer je cite « la haute trahison de l'Etat. » Les citoyens qui ne veulent plus de leur carte d'électeur pourront la déposer dans le cercueil, utilisé lors de la manifestation de Saint-Aignan.

Les élus veulent des réponses claires !

Alors que le projet d’aéroport sera définitivement enterré demain, au lendemain de la DUP, les élus du territoire ont signé un communiqué commun. L’Agglomération de Saint-Nazaire, la Métropole nantaise, la Loire-Atlantique et la Région rappellent au Gouvernement qu'il est de sa responsabilité d'apporter des réponses à l'enjeu essentiel de l'accessibilité et du désenclavement du grand Ouest.

Le communiqué complet :

« Trois semaines après l’abandon du projet de transfert de l'aéroport de Nantes Atlantique et deux semaines après la venue de la Ministre des transports, qui ne nous a apporté aucune réponse sur les mesures et la méthode que le Gouvernement entend mettre en œuvre suite à cette décision, le rapport Duron nous laisse aujourd'hui encore un peu plus inquiets car il semble tout à fait ignorer cette nouvelle donne. L'abandon du transfert de l'aéroport ne peut être synonyme de l'abandon de l'Ouest.

L’Agglomération de Saint-Nazaire, la Métropole nantaise, le Département de la Loire-Atlantique et la Région des Pays de la Loire souhaitent rappeler au Gouvernement qu'il est de sa responsabilité d'apporter des réponses à l'enjeu essentiel de l'accessibilité et du désenclavement du grand Ouest.
Plus que jamais, nous restons collectivement entièrement mobilisés pour l’avenir de nos territoires et nous attendons désormais des réponses claires, rapides et concrètes de la part de l’Etat.

Elles devront à la fois répondre :
-aux enjeux immédiats relatifs à l’abandon du projet, à l’avenir de Nantes-Atlantique, à son accessibilité et aux impacts pour les habitants des communes riveraines ;
-aux défis d’un aménagement équilibré de l’ensemble de nos territoires et à leurs connexions inter-régionales, nationales et européennes.
L’Etat ne peut pas faire la sourde oreille à l'inquiétude qui prévaut dans notre région. Nous restons donc plus que jamais déterminés à faire entendre notre voix pour le développement et l’attractivité de l’ensemble de nos territoires. »