Pays de la Loire

La route des chicanes rouverte aujourd'hui

22 janvier 2018 à 07h44 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : NDDL - compte twitter PM

Les opposants au projet d’aéroport, aujourd’hui abandonné, vont rouvrir la départementale 281, fermée depuis 2012.

Pneus brûlés, carcasses de voitures… Opération remise en état. Les opposants au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes se retrouvent ce matin (à 10h) pour un chantier collectif. Il s’agit d’enlever les chicanes et de reboucher les trous sur la départementale 281, route fermée depuis 2012 aux automobilistes... La preuve de leur bonne volonté à revenir dans la légalité, après l’annonce de l’abandon du projet par le Gouvernement. Mais attention en cas de menaces concrètes d’évacuation, les antis pourraient revenir sur leur décision. La Préfète Nicole Klein doit se rendre sur place cette semaine.

Ce week-end les Nantais invités par Johanna Rolland se sont mobilisés pour préparer l’avenir. La maire demande à l’Etat d’améliorer l’accessibilité de la ville, avec entre autres la création d’un nouveau pont ou l’accélération des aménagements sur le périphérique.

Le communiqué complet du mouvement contre l'aéroport

"Ce mercredi 17 janvier, nous venons collectivement d’obtenir une formidable victoire, un signe fort pour toutes les autres luttes. Nous voilà maintenant dans une nouvelle phase, pleine de possibilités d’avancer ensemble, notamment sur des questions d’usage commun, comme celle de la D281, dite "route des chicanes".

Fermée par les autorités dans le cadre du projet d’aéroport en 2013, cette route a été réouverte par le mouvement dans la foulée. Aujourd’hui, l’ensemble du mouvement fait le choix de la transformer pour la rendre plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentours.

Pour que tou-te-s puissent y circuler tranquillement, il y a aura immédiatement des ralentisseurs provisoires, puis par la suite des ralentisseurs pérennes, et des voies de passage seront créées pour nos ami-e-s tritons, salamandres et autres habitant-e-s du bocage.

Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la zad. C’est un engagement fort que nous renouvelons ensemble pour défendre l'avenir de la zad.

Un chantier collectif est organisé pour cela à partir du 22 janvier, et nous faisons le choix de vivre ce moment sans la présence de journalistes. Nous vous remercions de bien vouloir respecter ce choix. Dès avancée suffisante du chantier, une conférence de presse sera organisée. Le lieu et la date seront communiqués dès que possible.

Cette route était et restera un des symboles de notre résistance commune, et c’est tout-e-s ensemble que nous mettons en oeuvre son usage partagé, pour l’avenir de la zad, puisque qu’il n’y aura pas d’aéroport."

Et maintenant, il faut "préparer l'avenir"

La mobilisation des acteurs nantais de l'économie et de l'enseignement supérieur et de la recherche, après l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport. La maire Johanna Rolland les avait conviés à une réunion d’échanges samedi, pour je cite « organiser le rebond collectif de la métropole ». Elle demande à l’Etat d’améliorer l’accessibilité de Nantes en termes de transport, avec entre autres la création d’un nouveau franchissement de la Loire, la desserte de l’aéroport par le tramway, l’accélération des aménagements sur le périphérique, et un projet ambitieux pour le grand port maritime.

➢ Amélioration à court terme de la connexion avec Paris, par l’ajout de quatre allers et retours par jour entre Nantes et Paris, le doublement du nombre quotidien de trains directs Nantes-Paris et la connexion renforcée aux aéroports parisiens
➢ A long terme, réalisation du contournement ferroviaire de Paris par la création du barreau sud, améliorant la connexion aux métropoles du Nord et de l’Est (Strasbourg, Lille, Lyon…) et, au-delà, aux grands réseaux ferroviaires
➢ L’accélération des aménagements prévus pour le périphérique
➢ La création d’un nouveau franchissement intra-périphérique de la Loire
➢ La définition et le financement d’un projet ambitieux pour le Grand Port Maritime Nantes
Saint-Nazaire
➢ Le financement par l’État d’un tramway desservant l’aéroport Nantes Atlantique

Du côté du Département, même chose, le président PS Philippe Grosvalet exige de l’État « un grand contrat de développement et de projets d’ici fin 2018 ». Pour lui, l’Etat a une très lourde dette morale vis-à-vis de la Loire-Atlantique. Parmi les propositions, la réalisation d’une Ligne grande vitesse entre Le Mans et Saint-Nazaire, ou des aides supplémentaires à l’aménagement de l’axe Nantes-Pornic (RD 751 accidentogène).