L'enseignant privé recrute des profs suppléants en Loire-Atlantique !

Charlotte David
13 février 2018
Par Dolorès CHARLES
L'enseignement privé est à la recherche de professeurs suppléants qui pourraient remplacer les titulaires dans les matières du second degré en Loire-Atlantique.

On recherche des profs pour travailler dans le privé en Loire-Atlantique. Il s’agit de pallier les manques de professeurs dans certaines disciplines du second degré comme les Lettres, l’espagnol, l'anglais, les maths, les sciences physiques, l'histoire-géo ou la technologie. On les appelle « contractuels » dans le public, et « suppléants » dans le privé. Ces profs qui remplacent, parfois au pied levé, les enseignants titulaires pour une durée plus ou moins longue. Certains choisissent cette voie comme un test, avant de passer ou repasser les concours, d’autres deviennent remplaçants entre deux jobs. Point commun : une formation pédagogique minimale avant d’être confronté à une classe.

C’est ce qui est arrivé à cette jeune nantaise, titulaire d’une Licence de langues, d’un Master de traduction et d’un Master de tourisme. Après une période de chômage, elle est devenue pendant quatre mois prof d’anglais dans un collège privé de Nantes, mais elle regrette un manque de préparation.

Ecoutez son témoignage recueilli par Charlotte David.

Écouter le podcast

« J’ai fait ma candidature avec une lettre de motivation, mes diplômes, etc. J’ai passé un test écrit, puis un entretien avec des profs et des personnes du diocèse. Ils ont estimé que j’étais apte à être prof dans un collège. Je me suis lancée moi-même, en fait, avec mes souvenirs de collégienne, de comment ça se passe dans un collège, quelles sont les règles… J’ai fait du mieux que je pouvais, avec mes bases et mes compétences. Mais je ne me suis pas sentie très à la hauteur de ce qu’on me demandait. Sans formation, c’est pas gérable ».

Comme les autres nouveaux suppléants, la jeune femme s’est vue proposer l’équivalent d’une journée et demie de formation par la direction de l’enseignement catholique de Loire-Atlantique. Insuffisant, reconnaît Marie-Aline Vivier-Laroche, responsable du pôle ressources humaines. Mais d’autres formations sont proposées pour ceux qui sont déterminés à entamer une carrière dans l’enseignement.

Écouter le podcast

« Si ces personnes sont convaincues par ce métier, après, on va vers d’autres formations plus longues et qui se déroulent sur une année complète. On va travailler sur la psychologie de l’adolescent, construire sa séance de cours, etc. On propose d’autres formations pour les personnes qui s’inscriraient dans une certaine durée dans ce métier, jusqu’aux formations qui accompagnent à la préparation du concours ».

Si le poste vous intéresse, sachez que le niveau minimum requis est L3 (BAC +3) dans la discipline. Pour en savoir plus sur les conditions d’accès au métier, une réunion aura lieu mardi prochain à Nantes. Et en attendant plus d’infos sur le site www.ec44.fr ! par mail saar@ec44.fr ou par tel au 02 51 81 64 44.