L'EAJF forme les futurs agents de joueurs

Charlotte David
19 octobre 2017
Par Dolorès CHARLES
Une vingtaine d’aspirants agents de joueurs de foot sont réunis à la Beaujoire, transformé en salle de cours par l’Ecole des Agents de Joueurs Français.

Ils viennent de Nantes, Brest, Hennebont, Paimpol, Lannion ou Quimper. Ils viennent d’obtenir leur bac, un Master, sont anciens joueurs professionnels ou tentent une reconversion, etc. Depuis le 2 octobre et jusqu’à demain, une vingtaine d’aspirants agents de joueurs de foot sont réunis dans un salon VIP du stade de la Beaujoire, transformé en salle de cours par l’Ecole des Agents de Joueurs Français. Ils enchaînent les cours de droit, qui les préparent à un premier examen général qui aura lieu en novembre. S’ils obtiennent la moyenne, ils pourront s’inscrire à l’examen spécifique de la FFF, et peut-être obtenir la licence d’agent sportif, sésame indispensable pour exercer en France.

Les aspirants de la session

Parmi les aspirants agents de cette session, il y a Thiéfaine. Originaire du Havre, il s’est lancé dans la formation juste après son bac. Agent de joueur, c’est pour lui une évidence, même s’il sait qu’il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. Une interview de Charlotte David.

Écouter le podcast

« Depuis longtemps, je voulais travailler dans le milieu du football. J’ai pas mal cherché, et en découvrant le métier d’agent, j’ai compris que c’était un moyen d’allier passion et travail. On sait que l’examen est dur, mais il faut obtenir la licence pour travailler, donc on n’a pas le choix ».

Florian, lui vient d'Arras, mais il vit à Brest, et il a choisi d’intégrer cette formation après un échec au concours de prof d’EPS. Grand frère d’un joueur professionnel de Ligue 2 (Théo Sainte-Luce, Nîmes Olympique), il sait qu’il s’engage dans un métier difficile, à la réputation encore parfois sulfureuse.

Écouter le podcast

« Quand on dit aux gens qu’on se lance dans une formation pour être agent de joueur, on nous dit souvent « c’est pas vraiment un métier », ou alors « c’est les gens qui tournent autour des joueurs et qui veulent récupérer de l’argent autour d’eux »… J’ai pas du tout cette vision-là du métier. J’essaie de travailler pour devenir agent et montrer aux gens que c’est comme dans tout métier. Il y a des bons et des mauvais ».

Agent, c’est un métier qu’il a côtoyé de près, avec son frère qui évolue actuellement au Nîmes Olympique, en Ligue 2.

Écouter le podcast

« J’avais vraiment envie d’encadrer des jeunes comme mon frère, que j’ai vu galérer, partir tôt de la maison, etc. J’ai envie d’aider des gens qui seront dans le même cas, essayer d’être la première attache qu’ils auront dans le football, être quelqu’un de bon avec eux pour les aider à grandir. Après, ça reste un job, je vais essayer d’en vivre, mais si je deviens vraiment agent, je veux quand même pouvoir me regarder dans une glace ».

Les inscriptions sont ouvertes pour 2018

Les inscriptions pour la session 2018 sont ouvertes (http://eajf.fr/), pour des formations allant de juin 2018 à mars 2019. Comptez 1 990 euros pour la formation entièrement en ligne, et 4 990 euros pour la formation qui combine théorie et pratique, comme celle qui se déroule en ce moment à la Beaujoire et qui comprend une semaine en immersion dans un club professionnel.