Epidémie au collège de St-Philbert : c'était une gastro-entérite virale

Collège public de Savenay
01 décembre 2017
Par Dolorès CHARLES
La centaine de collégiens de Daubié, tombée malade la semaine passée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, a été victime d'une gastro-entérite virale.

Une gastro-entérite virale, c’est la conclusion de l’enquête épidémiologique menée à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, après l’épidémie qui a touché une centaine de collégiens de l’établissement public Daubié la semaine dernière. L’hypothèse d’une intoxication alimentaire a vite été écartée, d’autant que les troubles ont concerné à la fois des élèves fréquentant la cantine, et d’autres n’y déjeunent pas.

Pour l’Agence régionale de santé, cet épisode montre l’importance des mesures d’hygiène collective et individuelle pour limiter l’extension des gastro-entérites en collectivité. Un conseil donc : lavez-vous bien les mains à l’eau et au savon pour vous prévenir des microbes de l’hiver !

Rappel des faits

166 personnes ayant répondu au questionnaire de l’enquête épidémiologique ont déclaré avoir eu des troubles digestifs, qui se sont étalés du 20 au 24 novembre. Le collège a connu un pic d’absences les 22 et 23 novembre. Ces troubles ont concerné à la fois des personnes fréquentant la restauration scolaire (2/3 malades) et des personnes qui n’y déjeunent pas (1/3 des malades). Dans cette communauté scolaire, l’épisode de gastro-entérite aigue est en décroissance, l’absentéisme diminue.

Les résultats de l’enquête épidémiologique

L’inspection du service de restauration par les services de la Direction départementale de la protection des populations n’a pas relevé d’anomalie en cuisine, ni de personnel malade. Les analyses réalisées chez quelques enfants n’ont pas identifié d’infection bactérienne. L’hypothèse d’une intoxication alimentaire est ainsi écartée.

Compte tenu de l’extrême contagiosité des virus digestifs, des symptômes présentés et du nombre de cas étalé sur plusieurs jours, l’enquête épidémiologique conclut donc à une gastro-entérite virale. Des épisodes de vomissements rapportés par l’équipe enseignante, en début de semaine dernière, pourraient expliquer l’importance de la prolifération du virus entre les élèves de l’établissement.

Pour prévenir ce type d’épisode viral : se laver les mains

Cet épisode démontre l’importance des mesures d’hygiène collective et individuelle pour limiter l’extension des gastro-entérites en collectivité. Le lavage des mains à l’eau et au savon est la mesure d’hygiène la plus efficace pour prévenir les microbes de l’hiver.