Don d'organes : pour une meilleure prise en compte de la volonté du défunt

18 octobre 2016
Par Alexandra BRUNOIS

C’était hier la journée mondiale du don d'organes et de la greffe… Chaque année, près de 6 000 greffes sont réalisées en France. Mais, les patients en attente sont près de 4 fois plus nombreux... et la durée d'attente est en moyenne de 2 à 3 ans. Pourtant en France, chacun est considéré comme donneur présumé, s'il ne s'y est pas explicitement opposé de son vivant. Dans le Morbihan, Charles Poulain milite pour que ce principe soit réellement appliqué et pour que les oppositions diminuent. Il faut dire que le président de l'association France ADOT 56 a lui-même bénéficié d'une greffe de coeur il y a 5 ans…

Écouter le podcast 

Une interview de Yann Launay…

Et pour clarifier les choses, vous avez la possibilité de remplir une "carte de donneur", que vous pouvez demander par exemple sur le site internet de France ADOT. Ceux qui sont au contraire opposés aux prélèvements sur leur corps peuvent s’inscrire sur le Registre National des refus.