Actualités régionales

Disparition de François-Régis Hutin : réactions émues dans l'Ouest

11 décembre 2017 à 12h16 Par Katell LAGRE
Il était le grand patron du groupe Ouest-France auquel appartient Hit West.

Les hommages se succèdent depuis l’annonce de la mort de François –Régis Hutin.
Jean-Marc Ayrault salue « un homme de conviction », Bruno Retailleau « un grand journaliste et un grand monsieur ». La  maire de Nantes Johanna Rolland rend hommage au « patron de presse, à l’homme de convictions, l’humaniste et l’européen ».
« François-Régis Hutin a joué un rôle majeur dans l’histoire bretonne », pour le Président de la région Bretagne Loïg Chesnais-Girard. « A la fois capitaine d’industrie et éditorialiste engagé, François-Régis Hutin incarnait son journal. Son histoire est indissociable de celle de notre territoire », pour le Président de Rennes Métropole, Emmanuel Couet. Pour la maire de Rennes, il faut garder de lui « sa plume, toujours alerte, qui en quelques mots dans ses éditoriaux exprimait l’essentiel ». Nathalie Appéré va proposer en conseil municipal qu’une rue porte le nom de François Régis Hutin.

François-Régis Hutin est décédé hier soir à 88 ans.

Il avait fait de Ouest France le plus lu des quotidiens régionaux. Il n'exerçait plus de fonctions opérationnelles mais restait président du comié éditorial, et venait de signer samedi encore un édito, à la une, intitulé "Paix pour Jérusalem". Fils du fondateur du journal Ouest France, François Régis Hutin s'était engager contre la peine de mort et pour la construction européenne. Ecoutez la réaction de Claude Ollivier, ancien rédacteur en chef de Ouest France, qui nous donne les mots-clés qui pour lui caractérisent le dernier des grands patrons de presse :

Écouter le podcast

"D'abord l'humilité, qu'il s'appliquait à lui-même, ensuite, c'était la conception et la définition qu'il donnait du journal : une mission. Il nous répétait à chaque fois : "vous êtes là pour rendre un service", pour lui l'information c'était quelque chose de précieux, qu'on ne pouvait pas traiter n'importe comment : il ne supportait pas qu'on puisse porter préjudice à l'homme, quel que soit son statut dans la société. Nous recevons toujours des courriers de lecteurs qui sont mécontents, ou qui nous disent : "vous savez, cette information nous a fait du mal" : François Régis Hutin voulait que tous ces courriers soient lus, ils voulaient en avoir connaissance, et nous, nous avions l'obligation de répondre. C'est un patron de presse qui a porté une oeuvre : une oeuvre d'humanité."

François Régis Hutin restera aussi comme un patron de presse engagé en faveur de l'Europe, particulièrement attaché à la construction européenne :

Écouter le podcast

"Il était convaincu que la paix passait par l'Europe. On a souvent dit que le journal avait eu une influence sur l'attachement de la France à l'Europe. C'est Ouest-France qui est à l'origine de la devise européenne (Unie dans la diversité) : François Régis Hutin avait lancé un concours dans les écoles."

Sous l'impulsion de François-Régis Hutin, Ouest-France s’est également engagé dans de grands combats en faveur de l’abolition de la peine de mort, de la préservation de l’enseignement libre ou encore de l’amélioration des conditions de détention dans les prisons.
François-Régis Hutin a également fondé "Ouest-France Solidarités" pour venir en aide aux personnes fragilisées par les catastrophes et les guerres.

Reportage de Yann Launay.

Communiqué de la Direction Générale de Ouest-France : 


"Ouest-France en deuil

Jeanne-Françoise Hutin a annoncé ce lundi matin « le départ de son mari François Régis Hutin, dans l'espérance, vers son éternité. Après une vie toute tournée vers le monde où il a découvert la beauté de la création et l'extraordinaire dignité que tout homme porte en lui. A cette œuvre, il a apporté sa pierre. »


Après cette annonce, la Direction Générale du groupe Ouest-France a publié le communiqué suivant.

« La Direction Générale de Ouest-France fait part de sa profonde tristesse à l’annonce du décès survenu dimanche soir 10 décembre de François Régis Hutin, grand artisan du rayonnement du journal Ouest-France auquel il aura consacré toute sa vie.

François Régis Hutin assurait toujours la présidence du comité éditorial du journal et nous faisait part chaque samedi de ses réflexions d'éditorialiste sur la société et les évolutions politiques et économiques du pays, de l'Europe ou du monde dans lesquelles il savait distinguer l'essentiel. Il nous rappelait sans relâche qu'en toute circonstance la prééminence de la personne et des valeurs humaines devrait l'emporter sur les autres considérations.

La Direction Générale rend hommage au patron de presse, au journaliste, au reporter, à l'éditorialiste et à l'homme de conviction investi dans la compréhension de l'actualité avec le souci d'informer le mieux possible les lecteurs. Sous son impulsion, Ouest-France a organisé son indépendance en devenant la propriété d'une association loi 1901. Ouest-France s'est également engagé dans de grands combats en faveur de l'abolition de la peine de mort, de la préservation de l'enseignement libre ou encore de l'amélioration des conditions de détention dans les prisons. En portant haut les valeurs européennes, François Régis Hutin a prolongé l'action des fondateurs de Ouest-France. Pour lui, la vitalité de l'Union européenne constitue à la fois un garde-fou pour préserver la paix sur le continent européen et une nécessité pour assurer les grands équilibres du monde.

François Régis Hutin aura également pris l'initiative de susciter des solidarités en fondant Ouest-France Solidarité pour venir en aide aux personnes fragilisées par les catastrophes et les guerres. Ainsi, grâce à la générosité des lecteurs de Ouest-France, ce sont des milliers de personnes sinistrées qui auront pu retrouver un abri, bénéficier de soins, accéder à l'enseignement. Une générosité exceptionnelle que François Régis Hutin aura su mobiliser dans la durée en créant une relation de confiance avec les lecteurs de Ouest-France.

Animé par le souci constant du respect de la personne humaine, conforté par sa foi et grâce à son talent et à sa détermination, François Régis Hutin aura créé un journal d'information indépendant, engagé éthiquement, au service des citoyens de nos territoires.

La direction générale et l'ensemble des salariés du journal savent l'importance de l'œuvre ainsi construite. Ils mesurent la richesse du socle de valeurs qu'il a impulsées et sont reconnaissants pour les formidables repères qu'il leur a transmis.

En ce moment d’émotion, la direction générale et les salariés de Ouest-France pensent à sa famille, à Madame Jeanne-Françoise Hutin, à ses enfants, à ses petits-enfants et à son arrière-petit-enfant. "