Des vacances de printemps rallongées dans l'académie de Rennes ?

25 septembre 2017
Par Alexandra BRUNOIS
Le recteur d’académie va proposer lundi de changer les dates des vacances de printemps.
Les vacances de Pâques 2018 pourraient bien être décalées pour tous les élèves de l'Académie de Rennes... Le recteur devrait en faire la proposition ce lundi. Il faut dire que le calendrier initial semblait bien périlleux : les élèves étaient en vacances du 23 avril au 4 mai. Ils reprenaient donc la semaine du 7 mai, une semaine marquée par la présence de 2 jours fériés. De quoi poser des problèmes d'organisation. Et de quoi redouter un fort absentéisme. De leur côté, les établissements du privé avaient déjà anticipé le problème, en Bretagne. A Lamballe, par exemple, dans les Côtes d'Armor, à l'école Sainte-Anne, les congés sont décalés pour englober la fameuse semaine des jours fériés, la semaine de l'Ascension, une décision aprouvée par Isabelle, une maman d'élèves :
 
"Pour les enfants, au niveau du rythme, ce sera beaucoup plus simple pour eux. C'est une semaine qui aurait été perdue de toute façon en termes d'apprentissage."
Pas si simple pour l'organisation des parents, puisque le centre de loisirs sera fermé la "semaine des ponts", une semaine hors vacances scolaires pour le public. L'harmonisation des calendriers réglerait aussi ce type de problème. Une décision approuvée par Isabelle, une maman d'élèves. Même si elle n'est pas sans poser quelques problèmes d'organisation pour les parents :
"Ca peut poser un problème pour les parents qui travaillent parce qu'il n'y aura pas de centre de loisirs d'assuré pour la deuxième semaine, la semaine de rentrée pour le public."
 
Certains établissements catholiques ont même été plus loin... Certains élèves auront 3 semaines de vacances, pour englober cette fameuses semaine de l'Ascension à 2 jours fériés et simplifier les choses. Ce sera le cas par exemple à l'école Saint-Joseph, à Elven, près de Vannes, où sont scolarisés les 2 garçons de Nathanaëlle.
"ça facilite les choses par rapport aux enfants : ça évite de les faire reprendre une journée, puis une journée de repos.. à mon avis, l'absentéisme aurait été fort la semaine du 7 mai, je pense que c'est pour cela que le directeur de notre établissement a choisi de mettre 3 semaines de vacances."
Des interviews de Yann LAUNAY