Christelle Morançais dans le TER Cholet / Clisson ce matin

Région PDL / Twitter
26 octobre 2017
Par Dolorès CHARLES
La présidente du CR des Pays de la Loire a voulu se rendre compte de l'état dégradé de la ligne, et discuter avec les usagers, avant de demander à l'Etat de financer des travaux.

Christelle Morançais a pris le train ce matin en gare de Cholet et rejoint Nantes, avec Roch Brancour, en charge des transports. La nouvelle présidente de la région Pays de la Loire, élue il y a une semaine, était aux côtés des usagers de la ligne Clisson‐Cholet, pour constater les problèmes de la ligne et demander à l’Etat de financer des travaux d’amélioration, prévus d’ailleurs au Contrat de Plan Etat/Région 2015‐2020. Une enveloppe à hauteur de 7 millions d'euros.

Le communiqué complet de,la région :

Ce jeudi 26 octobre, Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire et Roch Brancour, Vice-président en charge des transports, se sont exprimés à bord du TER Cholet-Nantes. Ils ont rappelé les enjeux de travaux nécessaires pour cette ligne qui comptabilise plus de 200 000 voyages par an et relie les deux premiers bassins d’emploi des Pays de la Loire. Suite à l’annonce de la loi de programmation des investissements ferroviaires par l’Etat au lendemain de l’inauguration de la nouvelle ligne LGV, la Région alerte sur les risques qui pèsent sur les investissements ferroviaires et demande à l’Etat de tenir ses engagements prévus au CPER
(Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020).

Actuellement, la ligne ferroviaire Clisson-Cholet présente un état de vétusté important. Si des travaux de modernisation ne sont pas entrepris d’ici le début de l’année prochaine, un ralentissement de la circulation s’imposerait, soit une limitation permanente de vitesse à 60 Km/h début 2018 et même une fermeture de la ligne en 2023. Le Contrat de Plan Etat-Région (CPER 2015-2020) prévoit l’optimisation de cette voie afin de pérenniser la ligne, augmenter sa fréquence (10 allers-retours quotidiens contre 4 allers-retours aujourd’hui) et permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite (PMR).

« La qualité de services des transports ferroviaires régionaux est l’une de nos priorités. La Région s’est engagée à verser 35,83 M€ pour l’améliorationde cette ligne, c’est pourquoi je demande à l’Etat de tenir ses engagements et d’assurer les 7 M€ de financement prévus dans le cadre du CPER renégocié pour les travaux de la ligne Clisson-Cholet », a affirmé Christelle Morançais à bord du TER Cholet-Clisson de 7h10 ce jeudi 25 octobre.

Concrètement, cette modernisation se traduit par deux phases de travaux : la première phase en ligne fermée, de juillet 2018 à avril 2019, pour le renouvellement de la voie, le déplacement de la halte de Torfou et la création d’une voie d’éviteme nt pour le croisement des trains ainsi qu’un poste d’aiguillage télécommandé depuis Clisson. La seconde, d’avril 2019 à décembre 2021, pour les travaux de modernisation de la signalisation.  Le montant total des travaux est estimé à 50 M€, financé de la manière suivante : 71,7 % par la Région des Pays de la Loire (35,83 M€), 14,3 % par l’Etat (7,17 M€), 4 % par l’agglomération du Choletais (2 M€) et 10 % par SNCF Réseau (5 M€).

Précisément les travaux prévoient le renouvellement de la voie sur 28 km, le relèvement de la vitesse à 130 km/h entre Clisson et Torfou pour un gain de temps de parcours de 3 minutes, l’automatisation du système d’exploitation, le déplacement de la halte de Torfou pour une nouvelle halte et la création d’une voie d’évitement pour le croisement des trains et d’un poste d’aiguillage télécommandé depuis Clisson, la suppression de 3 passages à niveaux à Cugand, Torfou et au Longeron et la mise en accessibilité des haltes ferroviaires de Cugand, Boussay et Torfou.

Rappel sur la desserte actuelle

Aujourd’hui, la ligne Nantes-Cholet propose des services par train et par autocar permettant de relier Cholet à Nantes en passant par Clisson. En semaine, 4 trains quotidiens A/R permettent de relier Nantes à Cholet en 55 minutes. Aussi, 5 cars proposent des trajets directs A/R en 1 h à 1h15.

Le samedi, plus d’1 A/R par train ; 4 A/R par autocar direct dont 2 A/R relevant de la ligne Nantes-Poitiers. Enfin, le dimanche, 2 A/R par train ; 4 A/R par autocar direct dont 2,5 A/R relevant de la ligne Nantes-Poitiers."