Pays de la Loire

Arbre aux hérons : plus de 90 000 euros déjà recueillis en ligne !

07 mars 2018 à 05h05 Par Dolorès CHARLES
C'était le coup d'envoi hier de la campagne de financement participatif de l’Arbre aux hérons, sur la plateforme en ligne Kickstarter. Et le succès a été au rendez-vous avec plus de 90 000 euros déjà récoltés.

C'était hier le coup d'envoi pour 6 semaines du financement participatif de l’Arbre aux hérons, sur la plateforme en ligne Kickstarter. Vous pouvez donner 2 euros ou beaucoup plus… L’Arbre de la compagnie des Machines de l’ile doit prendre place dans l'ancienne carrière Misery à Nantes, à horizon 2022. L’Arbre aux Hérons tout en acier fera 50m de diamètre pour 35m de haut. our rappel, le financement de ce projet touristique sera réparti en trois : un tiers en provenance de Nantes Métropole, un tiers d’autres collectivités et un tiers de fonds privés. Retrouvez toutes les infos ici

Plus de 90 000 euros !

La cagnotte s’élève ce mercredi matin à plus de 90 000 euros, soit à moins de 10 000 de l’objectif fixé par l’équipe, 100 000 euros de fonds privés. Au total, quelque 1.300 contributeurs. Une vingtaine a donné plus de 1.000 euros et auront donc leur nom gravé sur l’un des bancs installés dès 2018 sur le site des machines de l’île, puis dans le jardin extraordinaire de Chantenay.

Écouter le podcast

""ça va être chouette. ça fait des lieux de détente pour tout le monde et c'est joli"
"Tout ce qui est artistique et un peu délirant, j'adore. C'est très bien qu'à notre époque où on met beaucoup de choses dans des cases et où il y a beaucoup de limites, il y ait des personnes pour sortir des cadres et d'essayer de rendre la ville encore plus attractive"
"La ville de Nantes a les finances pour et elle est renommée pour son côté culturel. ça sera vite rentabilisé car très attractif"
"ça permet de drainer les touristes vers d'autres endroits et pour les petits commerçants locaux c'est une excellente chose".

L'Arbre aux hérons

"Le projet le plus ambitieux jamais réalisé par Les Machines de l’île et La compagnie La Machine. C'est une sculpture monumentale en acier de plus de 50m de diamètre et de 35m de haut !

Nous savons que vous êtes nombreux à observer nos univers. Les visiteurs des Machines de l’île viennent du monde entier à Nantes découvrir nos créations…Les 4 années de construction de l’Arbre aux Hérons sont un défi pour nous. Nous avons besoin de partager cette incroyable aventure artistique et ce challenge technique et industriel. Le tiers des 35 millions d'euros nécessaires à la construction de l’Arbre sera financé par des entreprises privées et des particuliers. Nous souhaitons qu'il soit ouvert à tous. Pour cela Kickstarter est un formidable outil de partage à Nantes et dans le monde.

Plus ce projet sera partagé, plus il sera puissant et remarquable. Nous avons besoin de votre aide pour que ce monde imaginaire prenne vie. Dans un siècle, l'Arbre aux Hérons accueillera vos petits-enfants !

Le succès des Machines de l'île

Depuis 2007, plus de 5 millions de visiteurs ont découvert l’univers particulier des Machines de l’île. Inspiré par les mondes de Jules Verne et de Léonard de Vinci, c’est un projet artistique totalement inédit. Après le Grand Éléphant et la Galerie des Machines en 2007, le Carrousel des Mondes Marins en 2012, l’Arbre aux Hérons est la troisième phase des Machines de l'île. Issu de l’imaginaire de François Delaroziere et Pierre Orefice, il prendra place en bord de Loire, à quelques mètres de la maison où Jules Verne a passé son adolescence et où Jean-Jacques Audubon a grandi et dessiné ses premiers hérons.

L’Arbre en acier est surmonté de 2 Hérons géants qui embarquent à tour de rôle une vingtaine de passagers pour un vol circulaire. Les 22 branches de l’Arbre ont une longueur développée de plus d’un kilomètre, dont 500 mètres sont accessibles au public. Le végétal s’enracine dans l’acier et le public a accès à d’incroyables jardins qu’il découvre de branche en branche comme dans une succession de terrasses suspendues reliées entre elles. Cette Cité dans le ciel abrite également tout un bestiaire d’animaux."