Pays de la Loire

43 M€ pour moderniser le port de La Turballe

27 novembre 2017 à 12h03 Par Dolorès CHARLES
43 millions sont débloqués pour développer les activités maritimes du port, choisi pour accueillir la nouvelle base de maintenance du parc éolien en mer d’ici 2021.

43 millions d’euros pour le port de la Turballe. Une somme débloquée par le Département de Loire-Atlantique, et qui permettra de développer les activités maritimes du port, choisi par EDF Énergies Nouvelles pour accueillir la nouvelle base de maintenance du parc éolien en mer d’ici 2021. Le Département a en charge la gestion des trois ports maritimes que sont La Turballe, Le Croisic et Pornic. Cette somme sera soumise au vote des élus lors de la prochaine session du 18 au 20 décembre.

[Le communiqué du port de la Turballe ]

A La Turballe, le port affiche une bonne santé économique depuis plusieurs années. Activités de pêche, de plaisance, tourisme…, ce dynamique port a également été choisi par EDF Énergies Nouvelles pour accueillir la nouvelle base de maintenance du parc éolien en mer situé au large de Saint-Nazaire d’ici 2021.

Toutes les activités maritimes concernées

Mais aujourd’hui, les espaces portuaires sont devenus restreints alors que la demande d’activité est croissante : durant la haute saison de pêche, les quais sont fortement sollicités pour le débarquement simultané des flottilles pélagiques et côtière. Les bassins de plaisance sont saturés et ne permettent pas d’accueillir des navires de plaisance de grande taille ou à fort tirant d’eau. De la même façon, pour répondre à l’activité croissante de réparation navale, il est nécessaire d’envisager l’augmentation de la capacité de levage et de surface de l’aire de travail. Enfin, la zone d’embarquement actuelle et l’absence d’une véritable infrastructure d’accueil du public limitent considérablement les activités de transports de passagers et de tourisme, une activité qui devrait se développer avec le tourisme industriel lié au parc éolien.

Pour relever ce défi de modernisation et de développement des infrastructures portuaires, le Département va engager un projet de réaménagement évolutif du port. Un projet ambitieux d’un montant de 43 M€, qui devra être mené tout en préservant l’activité portuaire existante. Ce chantier prévu en 3 phases majeures devrait débuter d’ici à la fin 2020. 

Chiffres clés

La pêche
Plus d’une centaine de bateaux de pêches fréquentent le port de La Turballe et débarquent essentiellement sardines, merlus et thons germon. En 2016, les 212 marins-pêcheurs de La Turballe ont débarqué environ 9,297 tonnes pour une valeur de 27 M€, ce qui représente une augmentation de 10,2 % en valeur par rapport à 2015. La criée de La Turballe a enregistré en 2016 son 3e meilleur chiffre d’affaire depuis 1979.

Pour la plaisance
364 emplacement sont disponibles dans le bassin plaisance dont respectivement 329 affectés à la plaisance et 35 aux navires en escale. Le chiffre d’affaire de l’activité plaisance au port de La Turballe a quant à lui progressé de 11% par rapport à 2015.