2017 : année de sécheresse

Dolorès Charles
28 décembre 2017
La sécheresse malgré les pluies de ces derniers jours continue de sévir dans l'Ouest.

Du vent, des tempêtes à répétition… 2017 aura aussi été marquée par la sécheresse et nous devrions peut-être nous y habituer. Reportage Yann Launay.

Écouter le podcast

"Au moment où je vous parle, les nappes d'eau souterraines sont loin d'être remplies" Cette constatation, Thierry Burlot la faisait en janvier dernier, et les nappes souterraines ne se sont pas remplies au cours de l'année. Pour le vice-président à l'environnement de la région Bretagne, ce n'est pas un épisode isolé. "parce qu'on le voit bien : avec le réchauffement climatique, on aura moins d'eau..."

Pour s'adapter, certains ont déjà commencé à changer leurs habitudes, comme les agriculteurs. C'est le cas de Jean-François Orin, cet éleveur du Morbihan a remplacé ses champs de maïs par des prairies. "La prairie est beaucoup moins gourmande en eau que le maïs. Lui a absolument besoin d'eau. En plus quant il pleut sur un champ de maïs une grosse partie des pluies ruisselle et se retrouve dans le fossé, puis dans la rivière. Sur une prairie en revanche, toute l'eau tombée rentre intégralement dans le sol."

La sécheresse et l'adaptation au manque d'eau pourraient rester d'actualité en 2018. Olivier Vincent de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer d'Ille-et-Vilaine. "Il faut vraiment que les nappes se rechargent pour que l'écoulement dans les cours d'eau soit permanent. Il faut que l'hiver 17-18 soit pluvieux."

Dans le Maine-et-Loire, le faible niveau des nappes d’eau souterraines a conduit le Préfet à maintenir les mesures de restriction jusqu’au 10 janvier, pour préserver la ressource.